Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 18:29

Voici l'avis de Pascal Boniface, Directeur de l'IRIS, Institut de Relations Internationales et Stratégiques :

Résultat de la mini-guerre qui a opposé la Russie à la Géorgie, Moscou vient de reconnaître l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud.

Sur le terrain, cela ne change rien, les régions échappant depuis longtemps au contrôle de Tbilissi. Juridiquement, cette reconnaissance ne devrait pas être suivie par d’autres à l’exception de la Biélorussie et peut-être de quelques républiques d’Asie centrale. Pourtant, sans que l’on puisse parler de retour à la guerre froide, ces évènements ont une importance stratégique majeure.

La Russie est indubitablement le grand vainqueur de cet affrontement. Elle a mis en déroute les troupes géorgiennes. Elle va renforcer son contrôle sur les provinces sécessionnistes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie. Son armée s'est offert une victoire militaire bienvenue après trop d'humiliations (de l'Afghanistan à la Tchétchénie) contre la petite armée géorgienne. L'armée géorgienne était certes une proie facile, mais équipée par les Etats-Unis, ce qui renforce la satisfaction de Moscou.

La première leçon de ce conflit – et la plus évidente –, est le retour en force de la Russie sur la scène internationale. L’époque où, après l’implosion de l’Union Soviétique, Moscou était devenue une non-puissance, incapable de faire valoir son point de vue sur les grandes questions stratégiques, en proie au chaos sur le plan économique (le PNB russe a été divisé par deux entre 1991 et 2000) est bel et bien révolue. La Russie a été impuissante face aux élargissements successifs de l’OTAN, à la guerre du Kosovo, aux tentatives de recomposition géostratégiques du Proche-Orient, à l’implantation américaine en Asie centrale. Elle faisait le dos rond, en attendant des temps meilleurs. La signature d’un partenariat stratégique avec l’OTAN en 2002 a été considérée à tort comme l’acceptation d’une suprématie américaine. Poutine a, avec fermeté pour les uns et brutalité pour les autres, rétabli l’autorité de l’Etat en interne et le respect des intérêts nationaux sur le plan international. L’augmentation du prix des matières premières énergétiques, due en grande partie à la guerre d’Irak, a renfloué l’économie russe.

...

Voir la suite

Voir aussi "La Russie ne veut plus être réduite au statut de vaincu de la Guerre froide"

NdlR : Pascal Boniface est Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l'Institut d'Etudes européennes de l'Université de Paris 8.

Pascal Boniface dirige également La revue internationale et stratégique (parution trimestrielle depuis 1991) et L'Année stratégique (parution annuelle depuis 1985).

Il a écrit ou dirigé la publication d'une quarantaine d'ouvrages ayant pour thème les relations internationales, les questions nucléaires et de désarmement, les rapports de force entre les puissances, ou encore la politique étrangère française ou l'impact du sport dans les relations internationales.

Pascal Boniface publie de nombreux articles dans des revues internationales de géopolitique et intervient régulièrement dans les médias, qu'ils soient nationaux ou internationaux, écrits ou audiovisuels.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Boniface, IRIS - dans International
commenter cet article

commentaires

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques