Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 09:33
( Entretien réalisé par Grégory Giavarinna )

Les députés ont adopté cette semaine le texte législatif qui met en oeuvre le chèque transport annoncé fin août par Dominique de Villepin, les objectifs de cette mesure étant de pallier la hausse du coût des transports pour les salariés, notamment due à l’augmentation des prix du carburant et soutenir le pouvoir d’achat des Français. Pensez vous que ce dispositif va pouvoir répondre aux objectifs affichés ?

Cette aide aura un impact économique négligeable sur la dépense énergétique des ménages. De plus, elle donne un mauvais signal à la population en lui faisant croire que c’est possible d’avoir les mêmes modes de mobilité que dans la période 1970-2006. Il n’y a aucun travail d’envergure susceptible d’emmener structurellement le pays vers des mobilités économes et durable. On recule pour mieux sauter, on repousse le problème à plus tard, bref on est en pleine démagogie.

Il vaudrait beaucoup mieux généraliser les plans de déplacements entreprises, prévus sous le volontariat dans la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (loi LAURE) de 1996 (loi Lepage). Un simple amendement à cette loi pour les rendre obligatoire serait le bienvenu et permettrait de faire gagner aux ménages plusieurs centaines d’Euros dans l’année. Bref, il vaudrait mieux travailler en synergie pour organiser collectivement nos mobilités et régler de façon définitive une grande partie de nos problèmes. Avec un peu d’humour, on peut dire ceci : Monsieur Sarkozy veut revaloriser le travail. Mieux vaut travailler plus là-dessus que de faire des heures supplémentaires à l’usine souvent non payées plus, voir non payées, et gagner 3 euros six sous. On agit là sur les dépenses des ménages pour aller travailler.

Nous pourrions en moins de 5 ans réduire considérablement le nombre de kilomètres effectués en voiture particulière seul pour aller au travail et donc la dépense correspondante. Tous les outils existent pour mettre en œuvre cela. Pour les ménages les plus défavorisés, on peut gagner beaucoup en moins de 2 ans.

Ensuite, le gouvernement devrait investir massivement dans la recherche et l’innovation sur les systèmes de transport à la demande tels que je l’ai proposé. J’y travaille moi-même avec ferveur pour offrir une réelle alternative crédible à l’horizon 15 ans.

De manière générale, la méthode du gouvernement est toujours la même. On donne des chèques plutôt que d’investir ou de réfléchir à d’autres organisations. C’est vrai aussi par exemple pour les pêcheurs. Pourquoi leur donner massivement de l’argent au lieu d’investir massivement pour reconvertir les moteurs à d’autres carburants ? On achète la paix sociale. C’est une bombe à retardement.


La possibilité de disposer d’un chèque-transport en dehors des Périmètres de Transports Urbains ne risque-t-elle pas de pénaliser l’usage des transports publics départementaux ou régionaux existants, en encourageant l’utilisation de l’automobile ?

La réponse à cette question est liée à la précédente. Abaisser artificiellement le coût du carburant n’encourage pas le transfert de l’automobile aux transports publics. En milieu rural, le transport à la demande est une très bonne solution, trop peu utilisée.

Il n’est pas évident que le chèque transport en milieu périurbain ou rural n’enlève des clients aux cars départementaux ou régionaux. Par contre, il n’encourage pas le transfert modal dans l’autre sens, automobile vers transports collectifs.


Les syndicats patronaux se sont déjà prononcés contre cette mesure. Bien qu’étant accompagné de mesures incitatives, le caractère facultatif de la mesure ne risque-t-il pas de ne pas trouver échos auprès des entreprises ?

Le discours des syndicats patronaux est le suivant : les entreprises supportent déjà le versement transport, elles ne peuvent supporter plus de charges.

Ce seront encore vraisemblablement les grandes entreprises qui feront le pas, poussées par les syndicats majoritaires. Elles en ont les moyens. Cela créera des inégalités supplémentaires parmi les salariés. L’ensemble de la politique économique actuelle ne fait qu’accentuer la fracture sociale d’ailleurs. Les classes moyennes, celle qui roulent le plus en voiture, sont touchées de plein fouet.

Une fois de plus, je dirai qu’il faudrait plutôt inciter les entreprises à travailler sur les mobilités au travers des plans de déplacements concertés avec les salariés, en prenant appui sur la norme ISO14000 qui obligent à réfléchir sur les consommations d’énergie internes et induites. Les services qualité et ressources humaines peuvent tout à fait organiser ces chantiers.

Une fois de plus, il ne faut pas avoir une approche comptable de ces problèmes mais une approche projet, une intelligence des mobilités.

Il vaut mieux dépenser du temps et de l’intelligence plutôt que de l’argent. Les entreprises seront plus réceptifs à ce discours dans une stratégie gagnant gagnant. Il y a un peu d’argent à mettre tout de même dans l’apport de consultants en mobilité, mais c’est un investissement à faire une fois. La RH peut faire le suivi ensuite.

Rappelons encore qu’en Belgique la mobilité fait partie des priorités dans les négociations patronat syndicats.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Transports-mobilité
commenter cet article

commentaires

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques