Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

19 avril 2007 4 19 /04 /avril /2007 07:30

(JPG)

16h00. Les chaises étaient vides. Bercy était à moi. Une trentaine de techniciens revenaient à nouveau dans la salle. Les chiens démineurs avaient fait leur œuvre. J’avais décidé de ne pas prendre de caméra. Ce coup-ci c’est l’œil et l’oreille qui relaieront l’instant. Bercy vide est rouge. Rouge chaises. Rouge tribunes. Petit à petit le rouge deviendrait orange. « Puis le bleu à son tour se patinera de ce ton orangais ». C’était le pari du candidat François Bayrou. Un béarnais qui voulait être Président.

1974, plateau du Larzac.

La brume recouvre encore le plateau. Les sons et le parfum des braises d’une nuit agitée embrassent les lumières douceâtres du petit matin frisquet. D’une tente un déjà moustachu sort une tête ébouriffée. Au même moment, cent mètres plus loin, un encore un peu bègue au sourire usé par une nuit festive laisse apparaître un visage poupon. José Bové et François Bayrou s’entrevoient pour la première fois. Au loin un tam-tam rythme ce chassé croisé de regards sans visé. Lanza Del Vasto sommeille encore.

Retour à Bercy.

Le Grand Bleu. Une allusion plus qu’une musique de fond. Assourdissante, la mélodie se fait caresse cuivrée quand vient le saxophone. Bruits diffus des quelques cinquante personnes, équipes de télé, militants, premiers badauds, qui sillonnent les allées en donnant du mouvement de bras énergique ou crispé, lasse ou occupé. Ce soir va se jouer le grand ramdam de « point de voûte » d’une folle campagne. A quatre jours d’une issue inespérée il y a un an de cela, à quatre jours d’un possible qui tourne les têtes et épuise jusqu’au plus averti des routards politiques. Un an de campagne. La première Netcampagne. Une violence rare. Des prétendants « neufs ». Un candidat de la droite républicaine qui glisse dangereusement à sa droite extrême et clivante, une candidate du parti Socialiste inédite...

17h50. Entrée du publique dans 2 minutes.

Blogging en direct.

C’est que ça rentre lentement un militant. Et il en faudra 15 000 ce soir pour faire « bonne impression ». Dans ses meetings en province, l’UDF refuse du monde, comme ses deux principaux concurrents dans la course à l’Élysée. Mais Paris ? Bercy ? 15 à 17 000 places sont prévues, avouent l’organisation. C’est le dimensionnement "un peu fou" envisagé pour ce soir. Du jamais tenté au centre. Les chaises vides seront rouges. Les chaises occupée oranges. "Tous ensemble" scandent les premiers militants, venus de Wasquehal ; cela ne s’invente pas. "Bayrou en Finale, Bayrou en Finale, Bayrou, Bayrou, Bayrou en Finale !"

Que peut-il y avoir dans la tête d’un homme, d’une femme, qui le conduise à se présenter au suffrage suprême ? Quelle rupture, quelle condition, quelle "prédétermination" dirait le candidat UMP, peut-il y avoir dans le crâne d’un citoyen qui pense un jour, puis tous les jours "en se rasant", occuper une telle fonction, assumer une telle charge, être le premier de tous ? Que peut-il se passer, là, maintenant, à cet instant, sous la caboche rebondie du béarnais ? Indiscrétion prise, il serait serein... Je ne peux y croire ! Ce matin, au journal Le Monde, un concours de pronostic a été organisé : Royal-Bayrou au deuxième tour ! Point de Sarkozy. Évincé Le Pen. Que se passe-t-il dans une rédaction parisienne "de référence" pour envisager tel pronostic ? Quelle est cette foule qui se presse dehors pour entrer en cette salle de moins en moins rouge ?

18h35. Derniers réglages au pool média. Il est bon pour une fois de ne pas avoir l’œil derrière l’œilleton. Guitare folk en fond. Visages connus de ci de là. Azouz tout sourire. Poignée de main appuyée. La famille De Sarnez rode et veille. Affaire de famille...

19h00. Ils l’ont fait. La salle est pleine. Plus une place de libre. Et la foule qui ne cesse de rentrer. Ils vont faire exploser Bercy... Qui l’eu cru il y a ne serait-ce que 6 mois !

(JPG)

19h52. Bruit de couloir... Bayrou serait en train de faire un aller-retour au QG. 50 minutes qu’il devrait être-là ! Làs de faire la ola, la salle n’en est pas moins comble. Incroyablement comble... Il est temps de se lancer... Plus une seule travée ne peut accepter de jambe impatiente... Triomphe de Vincent Lindon qui occupe la presse...

(JPG) 20h00 > il est arrivé par le fond de la salle et aura mis vingt minutes à la traverser, dans une ambiance hallucinante. "Je n’ai qu’un mot à vous dire : merci !" "ceci est la plus grande réunion politique qu’aucun candidat ait pu organisé dans cette campagne" "nous allons changer le pouvoir", "nous allons gagner" ! "Il faut leur (UMP et PS) arracher le pouvoir", "il leur faut une bonne douche froide". La foule est en liesse... Et j’ai un regard pour son équipe de campagne. Elle est sur un nuage. Comprennent-il comment et pourquoi ce centre en est là ? Celui à qui on a reproché de n’avoir aucun charisme est ce soir sublimé par l’enjeu. Pourquoi vous battez-vous soldat Bayrou ?

"Nous sommes le changement que la France attend" ! Un tacle pour Sarko "je n’égorge pas de moutons dans ma baignoire et je ne suis pas un pervers génétique", un autre pour Jospin et le PS (si !) un coup à droite et un coup à gauche. Le simple nom de Sarkozy met la salle en émeute, telles ces affiches de campagnes toutes déchirées, tagués ; Bayrou tacle juste face à sa salle acquise. 

(JPG)

"Bayrou Président, Bayrou Président, Bayrou Président" hurlent les présents. La "France de toutes (nos) ses forces" a de la gueule, celle qui dénonce les excés des uns et ceux des autres. Ne soyez pas populiste Monsieur Bayrou. Cette France-là attend de vous du centre, pas du gauche et droite. "Nos valeurs, nous allons les réaliser. Ce sera notre oeuvre au service de la France". "C’est exactement aujourd’hui comme c’était dans la Résistance". Le mot est jeté. "je le dis aux sectaires des deux bords", "dans la résistance on ne refuse pas les mains qui se tendent". Voilà un point qui parle au coeur de ceux qui n’attendent que cela. La passion et la raison. La rebellion républicaine. et "la douceur de la France". Bayrou lit un poême. Mais qui oserait cela ? Scène surnaturelle... "Celui qui croyait au ciel, celui qui n’y croyait pas (...) tous deux disaient (...) qui vivra verra". Promesse prise !

Il sue. Il sait que l’heure est grave. Son heure se doit de l’être. "La France a besoin de tout le monde" "elle a besoin de ryhmes nouvelles" ! Et d’invoquer la croissance. Arg. Puis ses deux emplois sans charge. Ouf ! Il a les petits et moyens chefs d’entreprise dans la poche. Il le sait. Face à moi une banderolle "Neuilly avec Bayrou". "Puteaux avec Bayrou"... Celles-là sont plus que des pieds de nez. Pendant ce temps le béarnais déroule son programme. Small Business Act, etc... "La simplification de l’Etat ? C’est aux usagers, à vous, que je la confierai". Bigre ! Retour du déficit au coeur du projet. Méthode allemande. Il sait que ce thême pourtant pas sexy est porteur. Pire, c’est l’urgence première. "Inch Allah" crie une supporter ! Hymne à la création. J’aime. Hymne à l’imagination. Et hop, un tacle à droite !

Le reste de cette soirée, c’est sans clavier que je vais la passer. Il s’est passé un "truc" ce soir. N’écoutez pas les sondages... Vous pouvez éteindre la télévision !

Nuesblog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans MODEM
commenter cet article

commentaires

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques