Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 17:51

La catastrophe de Fukushima nous met au pied du mur et nous invite à revenir vite à une éthique dans les décisions de politique énergétique.  Le nucléaire en France et dans le monde, même en excluant le risque sismique de niveau japonais pose énormément de problèmes en tant que "solution énergétique" :
- Les hommes et la sûreté de fonctionnement : conception ancienne, exploitation et respect/ adéquation des procédures, maintenance sous contrainte de délai et sous-traitance, dégradation des installations sous l'effet du flux neutronique, nouvelles générations d'opérateurs …
- l'exposition considérable aux radiations des intervenants de maintenance,
- la méconnaissance du vieillissement des réacteurs,
- les rejets permanents et les effets sanitaires,
- la vulnérabilité aux attentats terroristes,
- le problème latent du devenir des déchets radioactifs,
- la dépendance de la France pour le combustible et l'exploitation des pays miniers avec des ravages écologiques et sanitaires,
- les exigences sociétales de l'exploitation de l'énergie nucléaire : société policière, secret, ...
- le coût réel de l'électricité produite : un secret bien gardé,
- l'incapacité de la France à faire face avec ses moyens actuels à un accident nucléaire de moyenne amplitude ou plus.

Sur ce dernier point, souvenons-nous qu'à l'approche de la commémoration de Tchernobyl, (26 avril 1986) 600 000 volontaires dits "liquidateurs" ont été mobilisés pour s'attaquer au feu nucléaire, faire évacuer les populations, décontaminer des zones, enlever des gravats, etc. Et que nombreux sont morts ou resteront handicapés à vie après de nombreuses souffrances et des traitements médicaux très contraignants.

Même si les autorités françaises prétendent le contraire, il est désormais prouvé que nos pays développés sont toujours dépassés en termes de moyens humains et matériels disponibles pour faire face à des accidents nucléaires de grande ampleur.
Les victimes, les "sacrifiés" du nucléaire sont d'abord les exploitants des centrales, puis les très nombreux secouristes, militaires qu'il est nécessaire de mobiliser, puis encore les populations environnantes... mais jamais les décideurs politiques et les acteurs des groupes économiques du nucléaire. Ces derniers ne risqueront rien et n'auront probablement jamais à rendre des comptes ! Pourtant, ils ont été capables de l'imposer au peuple français sans que celui-ci puisse en débattre.
Lorsque l'on lit les constats d'inspection de l'ASN, on s'aperçoit que les écarts constatés au Japon1 existent aussi en France. La production nucléaire d'électricité est un procédé qui ne peut fonctionner que dans un "monde parfait"2 (qui n'existera jamais) autorités intègres et rigoureuses, absence de pression sur des délais, personnel exploitant parfaitement formé et ne commettant jamais d'erreur, installations toujours neuves et sans erreur d'entretien, lieu d'implantation dénué de tout risque naturel... le nucléaire parfait des "nucléocrates" est en pratique une menace permanente pour l'humanité.
Une société qui se revendique de l'humanisme, se devrait de faire ses choix énergétiques en priorité en tenant compte de l'acceptabilité du risque (gravité potentielle des conséquences  et probabilité d'occurrence). Le nucléaire est, de fait, le seul procédé énergétique en service avec un tel risque ultime catastrophique que l'on a qualifié (du côté des "nucléocrates") pendant des années comme "impossible" puis "improbable", puis enfin comme "peu probable".
Une solution énergétique, un procédé de production d'énergie comportant un risque même faible de catastrophe est  éthiquement INACCEPTABLE !

Analyse de risque comparée centrale nucléaire & autres pr

Le coût3 de la solution énergétique ne peux pas, ne peux plus servir d'argument pour un tel choix.
Les sources d'énergie renouvelables offrent une possibilité rationnelle de sortie du nucléaire à condition d'avoir la volonté politique. Pour notre région, l'association Virage Energie Nord Pas de Calais4 a montré qu'un scénario de sortie du nucléaire basé sur l'utilisation des sources d'énergie renouvelables et sur une plus grande efficacité énergétique est possible. Des exemples européens ou d'autres pays sont là pour nous démonter qu'il s'agit d'une réalité5.
Il n'y a pas de fatalité à exploiter le nucléaire ou à retourner au charbon !

M.E.

Références :

(1) "La catastrophe actuelle a été provoquée par l'imprudence des hommes", Le Monde, 28 mars 2011.

(2) Il convient de s'interroger sur la formation des "têtes dirigeantes" du lobby nucléaire. Ceux-ci étaient souvent issus de l'Ecole Polytechnique dont la formation à base de formalisation mathématique laissait peu de place à l'expérimentation et aux sciences sociales et n'étaient donc pas prêts à la remise en cause  et à prendre en compte les réalités sociales et politiques

(3) D'autant plus que nous le savons ce fameux coût de revient est largement sous-estimé car il n'inclut pas le coût réel des déchets, du démantèlement futur des installations, des assurances...

(4) Virage Energie Nord Pas-de-Calais www.virage-energie-npdc.org  Téléchargement du rapport ici www.virage-energie-npdc.org/spip.php?article14

Virage Energie a organisé les 7 et 11 avril 2011 deux conférences-débats en rapport avec les 30 ans de la centrale nucléaire de Gravelines et sur la faisabilité d'une transition énergétique mobilisant les ressources renouvelables. http://www.cap21npdc.net/article-l-inquietude-pour-la-solution-nucleaire-mobilise-la-region-71305776.html

http://www.cap21npdc.net/article-l-avenir-ni-nucleaire-ni-retour-a-la-bougie-le-11-avril-2011-au-nouveau-siecle-71696408.html

(5) Par exemple, en Espagne,  l'éolien a été la première source de production d'électricité pour ce mois de mars 2011 et les sources d'énergie renouvelables ont contribué pour plus de 40% de la production électrique de ce mois. www.latribune.fr/dossiers-la-tribune/green-business/20110401trib000612452/l-eolien-premiere-source-d-electricite-en-espagne-.html

Partager cet article

Repost 0
Published by M.E. - dans Nucléaire
commenter cet article

commentaires

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques