Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 14:32

Voilà une question qui revient dans les quotidiens périodiquement au fur et à mesure de l'élévation du prix à la pompe du gasoil.

Le Diesel n'a jamais été bon, ni pour la planète, ni pour notre santé de terrien, ... ni encore pour la balance commerciale de la France.

Bouchon-routier.jpgLa folie Diesel  est une spécialité partagée en Europe avec la Belgique, l'Espagne et la Norvège. Les autres pays n'ont jamais connu un taux de diésélisation aussi poussé du parc automobile comme le nôtre.

Jugez en : France (70,8%), Belgique (75,9%), Norvège (74,9%) mais Allemagne (41,9%), Italie (45,9%), Grande Bretagne (46,1%), Danemark (45,7%), Autriche(50,7%), Suède (50,9%), Suisse (30, 2%), Pays-Bas (20,0%) (Cf rapport annuel du CCFA [1])

 Le Diesel est une fausse solution à un vrai problème.

Le problème c'est la réduction des gaz à effet de serre (CO2, N20,...) et la qualité de l'air qui est de plus en plus médiocre, ceci par la conjonction des émissions des transport, de chauffage et de process industriel (dont l'incinération) (Cf [5]

Les moteurs Diesel intoxiquent les habitants. Ils sont responsables d'une surmortalité de 30 000 morts par an uniquement pour la France et de maladies graves comme l'asthme, les problèmes cardiovasculaires et les bronchiolites pour les petits ... soit beaucoup plus que les accidents de la route dans une même année.(Cf [8]

Alors pourquoi cette "folie Diesel" ? Parce que le lobby automobile français puis allemand a "formaté" les vendeurs automobiles et les journalistes spécialisés à faire la promotion du Diesel  après avoir pendant des années fait obstacle à l'équipement des véhicules en pot catalytique ; cette attitude d'obstruction a conduit à maintenir plus longtemps que nécessaire l'exposition des habitants au plomb tetraéthyle additif antidétonant incorporé à l'essence super avec des conséquences sanitaires très graves que l'on paie encore aujourd'hui. Le prétexte avancé : le pot catalytique n'est pas la solution, le diesel propre oui (Cf [9]).

Sauf que depuis cette époque... on attend toujours l'apparition d'un moteur diesel vraiment propre.

Le premier argument de l'achat du Diesel, a été d'abord le prix plus faible à la pompe. Tout le monde sait que ce prix est le résultat d'un rapport de force des transporteurs routiers avec les gouvernements successifs. Le gasole est moins taxé que l'essence tout simplement alors que son prix de revient est plus élevé et son coût de transport plus lourd aussi. La composition du brut détermine en effet la proportion de gasoil et d'essence super que l'on peut avoir en sortie du train de distillation et de réacteurs d'une raffinerie.

Suite à la folie Diesel,  on ferme des raffineries en France et on importe du gazole de l'étranger !

Deuxième argument, mis en avant plus tard, le moteur Diesel émettrait à puissance égale moins de gaz à effet de serre et donc serait bon pour la planète. Etonnant, n'est-ce pas de voir autant de français être aussi sensible à l'avenir de la planète !

En vérité ce raisonnement juste pris isolément devient fallacieux en pratique. Pourquoi ?

Tout simplement pour deux raisons économiques et deux raisons technologiques :

La première raison est, l'effet rebond, si nuisible mais lié à la rationalité limitée des humains. J'ai un Diesel, comme c'est économique, je peux m'offrir un véhicule de puissance plus élevé que si j'avais un essence et grâce à un petit coup de pouce commercial efficace du vendeur, je me retrouve avec un véhicule qui va émettre autant sinon plus que si j'avais choisi un véhicule à essence.

Le deuxième raison est,  cela a été constaté aussi, est puisque j'ai un véhicule qui consomme peu, j'ai trouvé le bon argument pour utiliser  mon véhicule encore plus et donc faire plus de kilomètres chaque année.

La troisième raison est que la Commission Européenne vigilante sur la qualité de l'air en dégradation constante a renforcé progressivement les normes d'émission des véhicules.

Ainsi, pour obtenir un gazole qui conduise à des émissions réduites en dérivés soufrés, on doit procéder à un hydrotraitement en raffinerie. Le résultat est qu'en amont de la voiture, le bilan de la production du gazole est beaucoup plus émetteur de CO2 que l'essence super.

Ainsi pour un plein de 50 litres de gazole, il y a déjà 1160 g de CO2 émis en surplus en raffinerie (non compté le transport supplémentaire du à l'importation). (Cf Article [3])

Enfin quatrième raison, alors que beaucoup de trajets automobiles sont très courts et en milieu urbain saturé, c'est là où le Diesel se révèle, selon une étude scientifique [2] la solution de motorisation la plus polluante et la moins économique. En effet, en trafic urbain, le moteur Diesel a besoin de 20 minutes pour être à chaud et donc en régime normal.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : cas d'une Toyota Auris, même puissance, en 3 versions essence, Diesel, hybride en trafic urbain dense  :

 

 Conso. / Emission

Essence

Diesel

Hybride

A froid,

consommation

8,6 l/100km

8,7 l/100km

7,6 l/100km

A froid, émission de G.E.S.

205 g CO2/km

231 g CO2/km

181 g CO2/km

A chaud, consommation

5,7 l/100km

4,5 l/100 km

3,1 l/100 km

A chaud, émission de G.E.S.

137 g CO2/km

119 g CO2/km

74 g CO2/km

 

Or les 3/4 des déplacements font moins de 15 km et la moitié moins de 5 km !

Pour ces derniers le moteur n'aura jamais eu le temps d'être en régime normal et surconsomme tout le temps si c'est un Diesel.

Enfin, revenons à la santé publique, les études scientifiques et médicales révèlent que  les dispositifs mis sur les véhicules Diesel (filtre à particules + pot catalytique ), certes enlèvent les grosses particules, mais laissent échapper les plus fines (et les plus dangereuses) qui vont donc à coup sûr se loger dans nos poumons. Ensuite, il a été constaté que ce procédé de traitement conduit à diminuer les particules et à augmenter les oxydes d'azote cancérogènes  à moyen/long terme !

Enfin sur le plan des coûts complets (achat+maintenance+carburant+consommables), les chiffres sont maintenant favorables pour un véhicule de classe M1 (Renault Laguna) à l'hybride essence-électricité :


Essence

Diesel

Hybride

Consommation réelle

8,5 l/100km

6,7 l/100km

4,4 l /100km

Emission réelle

171 g CO2/km

163 g CO2/km

107 g CO2/km

Coût annuel

5500 Euros

5430 Euros

4440 Euros

Coût complet

0,39 Euros/km

0,39 Euros /km

0,32 Euros/km

  N.B. Ces résultats ont été établis sur une base de 5 années d'utilisation avant revente et pour un kilométrage annuel de 14 000 km (la moyenne française).

Véhicules comparés : Renault Laguna Expression 2.0 16V essence,  Renault Laguna Expression dci130, Toyota Prius Dynamic 15".

 Les véhicules hybrides présentent l'avantage, par le mode de conduite induit, de réduire de manière spectaculaire l'usure des pneus, des plaquettes de freins et de la batterie. En outre, comme sur certains hybride essence-electricité, il n'y a plus de boite de vitesses et d'embrayage de type classique, il y a moins de pièces d'usure.

 Visitez le site sur la qualité de l'air des villes européennes http://www.airqualitynow.eu/

Amenagt-Rue1.jpgEn conclusion, rappelons nous que la meilleure solution pour le portefeuille, la planète et nos poumons, c'est d'éviter d'utiliser sa voiture en privilégiant d'abord la marche à pied, puis le vélo, les transports publics urbains et quand on peut pas faire autrement, prenons la voiture, mais inutile d'avoir un 4x4 ou une voiture surmotorisée comme c'est  trop souvent le cas sur nos routes des villes et des campagnes.

M.E.

 Références

[1] Tableau de bord automobile 2010, Comité des Constructeurs Français Automobiles,

http://www.ccfa.fr/IMG/pdf/TDB25Annee2010.pdf

[2] La combinaison d'un moteur Diesel froid et d'un trafic urbain dense est désastreuse en terme de consommation et d'émissions, VAB, 23-03-2011, http://www.profacility.be/piclib/biblio/pdf_00000517FR.pdf

[3] Pollution : le scandale du Diesel, Auto-Moto, octobre 2008.

[4] Santé : Pollution Diesel : L'Europe se trompe, Auto-Moto, janvier 2008.

[5] Attention, poussières fines, Paul Scherrer Institut(CH), juillet 2008.

[6] Voitures Diesel : incidences sur l'environnement, Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage(CH), 18 février 2003.

[7] Health Effects of Diesel Exhausts, California Environmental Protection Agency (Cal/EPA) http://oehha.ca.gov/public_info/facts/dieselfacts.html

[8] Le coût des effets de la pollution atmosphérique sur la santé de la population française, ADEME/INVS, http://www.ademe.fr/htdocs/actualite/dossier/pm10.htm

[9] Editorial, La Recherche, n°302, octobre 1997.

[10] Corinne Lepage, in "On ne peut rien faire, Mme le Ministre", Albin Michel, 1998, p. 63-72

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques