Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 08:46

Nicole Bricq virée de l’Ecologie : un coup du lobby pétrolier ?

Rue89Sale temps pour l’écologie. Dans le gouvernement Ayrault 2, la ministre de l’Ecologie est passée de la huitième à la dixième place dans l’ordre protocolaire, derrière les ministres du Redressement productif et du Commerce extérieur.

En outre, Nicole Bricq passe de l’Ecologie au Commerce extérieur et est remplacée Delphine Batho. Ce remaniement n’est pas seulement une promotion pour cette dernière, c’est aussi une sanction de la première, qui n’a pas obtenu gain de cause face à Shell et à Victorin Lurel (le ministre des Outre-mer). Sur le dossier des forages pétroliers en Guyane, le gouvernement a fait le choix de l’emploi, pas celui de l’environnement.

Rappelons les faits : le pétrolier Shell était titulaire de permis d’exploration ouvrant sur une surface de 24 000 km2 à quelque 150 km des côtes de la Guyane. Permis que Nicole Bricq entendait suspendre dans l’attente d’une rénovation du code minier. Main dans la main avec Arnaud Montebourg, la ministre disait le 14 juin vouloir « obtenir des garanties économiques et écologiques qui n’existent pas aujourd’hui ».

Une semaine plus tard, virage à 180° : l’Etat accorde ces permis de recherche à Shell. Les ONG de défense de l’environnement demandent des éclaircissements sur ce revirement, sans succès.

Des emplois à la clé

Entre-temps, le dossier a été repris en main par Matignon. Le président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), Jean-Louis Schilansky, a confié au Monde :

« Shell disposait d’un permis en bonne et due forme et avait déjà engagé 250 millions de dollars dans cette opération... La décision du ministère de l’Ecologie était un signal négatif donné aux investisseurs étrangers. »

La présidente du Medef, Laurence Parisot, très remontée sur ce sujet, avait été reçue par le directeur de cabinet du Premier ministre. Et Victorin Lurel, le ministre des Outre-mer, avait rappelé dans un communiqué « son attachement à ce projet qui doit notamment profiter à la Guyane, tant en termes de retombées financières et de développement économique que d’emplois créés localement ».

« Un lobby efficace mené par l’industrie pétrolière »

Jeudi, alors qu’elle est au sommet de Rio+20 où elle représente la France aux côtés de François Hollande, Nicole Bricq apprend à la fois qu’elle perd son arbitrage sur le dossier guyanais et qu’elle doit abandonner le ministère de l’Ecologie.

Les ONG, avec qui elle préparait la conférence environnementale prévue à l’été, sont tombées des nues. Pour le porte-parole de FNE, Benoît Hartmann :

« Il est difficile de ne pas voir l’éviction de Nicole Bricq comme la conséquence possible d’un lobby efficace mené par l’industrie pétrolière. Il est vrai qu’en période de crise, le chantage à l’emploi est d’une redoutable efficacité. »

Interrogé sur Europe 1, le sénateur EELV Jean-Vincent Placé, qui la jugeait compétente, se dit « surpris » et « inquiet ».

L’ancienne ministre de l’Environnement du gouvernement Juppé, ralliée depuis à François Hollande, Corinne Lepage, juge cette affaire « abracadabrantesque ». Jointe par Rue89, elle explique :

« La ministre avait pris une position raisonnable, elle avait conditionné les permis aux études d’impact. Et puis quelques jours plus tard, on apprend que ces permis sont confirmés et une nouvelle répartition des royalties entre Shell, l’Etat et les collectivités locales est décidée. Mais en trois jours, la situation environnementale n’a pas changé. »

« L’écologie, la variable d’ajustement »

L’éviction de Nicole Bricq a permis de trouver un poste à Delphine Batho, qui ne s’entendait pas avec Christiane Taubira et qu’il fallait féliciter pour sa brillante réélection au premier tour – d’autant que ce fut la protégée de Ségolène Royal en Charente.

« Peut-être que c’est à la fois pour faire cet arrangement technique et parce que les lobbies ont gagné, mais dans dans les deux cas, c’est une très mauvaise nouvelle pour l’environnement », estime Corinne Lepage. Dans tous les cas :

« C’est un manque de considération flagrante pour ce ministère dont je rappelle quand même qu’en 2007, c’était un ministère d’Etat, numéro deux du gouvernement. Là, il est la variable d’ajustement de considérations qui lui sont totalement extérieures. »

Autre ancienne ministre de l’Ecologie, Chantal Jouanno a, elle, qualifié cette décision de « trahison par rapport aux principes de l’écologie ».

Reste que Delphine Batho n’avait pas de prédisposition particulière pour l’écologie. A part quelques prises de position pour la défense du marais poitevin et contre le pesticide Cruiser, la députée des Deux-Sèvres et porte-parole de François Hollande était plutôt intéressée par les questions de sécurité.

Impact

L’exploitation pétrolières se ferait par 6 000 m de fond, 2 000 m d’océan et 4 000 m de plancher océanique. La recherche d’hydrocarbure pourrait perturber les mammifères marins au large. La Guyane abrite par ailleurs 95% de la biodiversité terrestre française.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rue89 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques