Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

9 janvier 2006 1 09 /01 /janvier /2006 14:26

Récemment, et à deux reprises, des institutions de l'Union Européenne ont mis en avant, et vantés les mérites de deux principes défendus par Cap 21 depuis très longtemps.

Il s'agit tout d'abord du principe pollueur - payeur: l'agence européenne pour l'environnement vient de saluer les bénéfices de l'éco-fiscalité car, "le principe pollueur - payeur, notamment, permettrait de réduire les volumes d'eau polluée et offre la solution la plus rentable en vue de respecter la réglementation européenne."

Le pays ayant le mieux utilisé ce système, à ce jour, est la Hollande, avec un système fondé sur la perception de taxes sur la pollution de l'eau élevées, et sur la répartition intégrale des coûts de l'assainissement.

Pour ce qui est de la France, il est jugé que le niveau des taxes sur la dépollution des eaux usées demeure modeste, et que le système pourrait être corrigé afin de rattraper le retard constaté (sic).

Parallèlement, la Commission Européenne vient d'engager des poursuites contre la France, dans la mesure où cette dernière tarde à transposer la directive de 2001, entrée en vigueur le 17 Octobre 2002, interdisant la dissémination volontaire d'organismes génétiquement modifiés dans l'environnement.

Quand on connaît le laxisme général de l'Etat sur cette question, l'organisation d'esais en plein champ, l'existence de cultures OGM à des fins commerciales, à destination du marché Espagnol notamment, dans le Sud Ouest; et l'absence de possibilités de débat démocratique sur cette question, alors qu'une telle directive existe, et qu'elle n'est pas transposée en France, il ne faut pas s'étonner que les fauchages sauvage se multiplient, même si ces actions ne doivent pas être banalisées.

en fait, alors que les institutions européennes n'ont pas la réputation d'être "fleur bleue", on peut se demander quand nos politiques feront preuves du même réalisme que leus homologues européens ? !!!

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 14:48

Du 29 Janvier au 1er Février 2006, se déroulera à Boulogne sur Mer, au Cente National de la Mer NAUSICAA, la 3éme Rencontre Internationale Agir Ensemble pour l'Avenir de la Planète Bleue.

L'objectif de cette rencontre est d'affiner la stratégie globale du Réseau Mondial Océan, pour les trois ans à venir, notamment en poursuivants les actions déjà entreprises,  comme la création d'un module d'information en forme de Phare, la création d'un passeport "Citoyen de l'Océan" et la promotion d'actions de terrain, comme la journée mondiale de l'Océan.

Des experts aborderont des sujets d'actualité, tandis que les participants sont invités à faire des propositions pour la poursuite et le développement des actions entreprises, la mise en oeuvre de nouvelles actions, l'ouverture vers de nouveaux publics et les thème prioritaires à aborder.

Parallèlement aux travaux généraux, des minis-forums seront organisés pour permettre aux organisations participantes de présenter leurs actions et leurs expérences.

L'Accès à cette rencontre se fait sur réservation.

Renseignements et Inscriptions: secrétariat réseau ocean mondial meeting@nausicaa.fr  

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 13:31

La tranche d’âge des 30-45 ans est très majoritairement pro - européenne car elle a toujours vécu dans un contexte d’Union Européenne, et c’est elle qui a vécu, le plus directement, les évolutions importantes de ces dernières années, au niveau Européen : passage à la monnaie unique, élargissement progressif à 15, puis à 25.

L’intégration réussit de l’Euro lui est due en grande partie car, au delà de l’adoption quasi instantanée, par elle, de la nouvelle monnaie unique, ils ont eu une attitude pédagogique à l’égard des anciennes générations (leurs parents), plus réfractaires au changement de monnaie, et à l’égard des plus jeunes (leurs enfants), à qui ils ont donné le réflexe Euro.

Néanmoins, si l’appropriation de sa monnaie contribue au développement d’une identité européenne, cela n’est pas suffisant.

Pour contribuer au développement de cette identité, de cette citoyenneté européenne, il est nécessaire d’avoir des valeurs communes au niveau Européen ; des institutions facilement compréhensibles, dont l’aspect démocratique et non technocratique, doit être la caractéristique principale ; une Europe politique qui agit vraiment sur le quotidien des habitants, et ne donne pas seulement l’impression de prendre des mesures techniques, avec des compétences clairement définies, traitant de toutes les questions de la vie quotidienne.

Bref, c’est la globalité d’un projet Européen qui contribuera à faire naître la notion de Citoyenneté Européenne.

Pour cela, le rôle des Politiques, et principalement des Députés Européens est fondamental : ils doivent créer une proximité avec les populations nationales, à la fois pour prendre en compte leurs doléances, mais aussi pour expliquer l’Europe qu’ils vivent au quotidien.

Ils doivent être des passionnés d’Europe, prêts à porter la « bonne parole » dans le cadre de débats nationaux qui doivent réellement traiter des questions européennes.

L’Europe, l’idée qu’il existe une véritable identité Européenne ne pourra vraiment progresser auprès de nos concitoyens que s’ils ont le sentiment qu’elle agit réellement sur leur quotidien, en toute transparence et simplicité, et qu’ils peuvent agir sur les décisions qui sont prises, à travers des élus proches d’eux.

C’est tout le mode de fonctionnement actuel des institutions européennes qui doit être revu, dans un sens d’une plus grande proximité, d’une plus grande simplicité, et d’une plus grande lisibilité au quotidien.

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
27 décembre 2005 2 27 /12 /décembre /2005 17:33

Pendant une semaine, l'A25 va être fermée......suite à de l'huile de Colza qui a été répandue sur plus de 40 kilomètres par un camion citerne. En plus de la gène occasionnée pour tous les riverains, et de surcroît, au moment des fêtes, le produit de nettoyage utilisé contient du phénol, produit chimique toxique ....avec donc des risques de pollutions non négligeables.

Cet incident montre à quel point il serait temps de réorienter nos transports de marchandises vers des modes plus surs et plus respectueux de l'environnement, à savoir le fluvial et le ferroviaire. Alors qu'à ce jour, la route absorbe près de 90% du transport des marchandises, il est désolant et même inadmissible que l'Etat souhaite continuer à développer le reseau autoroutier dans notre région, avec le projet de l'A24!

Que l'on commence par moderniser l'A25, que l'on fasse en sorte que le pole de compétitivité mondial attribué à notre région (I-trans....sur le développement du ferroviaire) soit soutenu mais s'entêter à construire une autoroute qui ne servira à rien......NON !

 

 

Repost 0
Published by JACOB - dans Politique
commenter cet article
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 13:53

TOUTE L'EQUIPE DE CAP 21

NORD PAS DE CALAIS

VOUS SOUHAITE UN TRES

JOYEUX NOEL 2005

AINSI QU'UN BON DEBUT

D'ANNEE 2006

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
6 décembre 2005 2 06 /12 /décembre /2005 13:33

 Lorsque les critères de convergence ont été mis en place, il s’agissait de créer un véritable contrat de stabilité économique au sein de l’Union.

 Ces mêmes critères doivent s’appliquer aux dix nouveaux états membres, chacun devant s’y conformer à son rythme, en fonction de ses moyens, pour aboutir à la nécessaire harmonisation des marchés Européens.

 Cela va nécessiter un effort important d’adaptation des dix économies nationales concernées, l’objectif final étant de permettre leur intégration dans le cadre de la monnaie unique.

Aussi, alors que nous allons demander, à nos nouveaux partenaires, d’être de plus en plus vertueux, faut-il laisser certains « anciens » états ne pas respecter les mêmes critères ?   

Assurément non : la France, tout comme l’Allemagne, doivent œuvrer pour, dès que possible, revenir dans la voie du respect des critères de convergence.

Cela permettra de maintenir un Euro fort face au Dollar, situation qui, même si elle est critiquée par certains, doit, à terme, présenter plus d’avantages que d’inconvénients.

En effet, même si il est clair qu’un Euro fort nous pénalise dans les importations, dès lors que celles-ci sont réalisées avec le Dollar comme monnaie de base, ce n’est déjà plus le cas dans les exportations, et ce ne sera plus du tout le cas si l’Euro devient monnaie de référence.  

Or, les personnes qui voyagent s’en rendent bien compte : là où, il y a quelques années, toutes les transactions internationales étaient réalisées en Dollar, même dans le cadre de voyages privés, dès lors qu’on sortait du cadre Européen, l’Euro gagne du terrain et devient une devise intéressante pour les pays hôtes, au même titre que le Dollar.

Ce phénomène doit également exister dans les échanges internationaux, même si cela risque de prendre plus de temps, dès lors que ceux-ci ne concernent pas directement les échanges avec les Etats – Unis. 

De ce fait, loin de constituer un handicap pour le développement économique des pays Européens, l’Euro fort doit en être le vecteur, comme l’objectif  lui en avait été fixé, lors de son instauration.

La seule démarche à maintenir reste donc le respect, PAR TOUS, des critères de convergence. 

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
29 novembre 2005 2 29 /11 /novembre /2005 14:02

Le Jeudi 8 Décembre prochain, le hall d'honneur de la CCI Lille Métropole accueillera la 2éme Journée Annuelle Développement Durable et Entreprises (JADDE).

Tous les renseignements, ainsi que les formulaires d'inscription à cette manifestation gratuite, sont disponibles sur le site suivant:

www.jadde-lille.com

Dépêchez-vous: il ne reste plus qu'une semaine pour vous inscrire !!!

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
29 novembre 2005 2 29 /11 /novembre /2005 10:37

Les députés ont récemment eu à se prononcer sur le Budget 2006 du Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable.

Si les élus de Gauche ont, sans surprise, trouvé des raisons valables pour annoncer qu'ils ne le voteront pas ( budget non conforme a la charte de l'environnement, budget en diminution de 2%, crédits de la prévention des risques naturels passant de 12 à 6 millions d'Euros,....), les critiques les plus acerbes sont venus, ô surprise, des rangs des députés UMP.

Pêle-Mêle, il est reproché la multiplication des régimes fiscaux dérogatoires, servant des objectifs environnementaux; l'absence de concertation entre les DRIRE et les DIREN, souvents concurrentes; l'inutilité de l'Observatoire National sur les effets du Réchauffement Climatique, dont on ne connaît pas les modalités de fonctionnement et les actions, et qui intervient sur le même domaine que la mission interministérielle sur l'effet de serre; la lenteur du ministère, notamment pour indemniser les victimes du naufrage de l'Erika;.....

On pouvait donc s'attendre, en toute logique, que les députés aillent au bout de leur logique et ne votent pas un budget aussi critiquable: QUE NENNI !!! Tous les députés en question ont annoncé, en choeur, qu'ils voteraient, malgré tout, le budget qui leur était présenté.

C'EST VRAIMENT LA 4éme DIMENSION !!!! 

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
21 novembre 2005 1 21 /11 /novembre /2005 13:52

CAP 21 Nord Pas de Calais a déjà eu, à de nombreuses reprises, l'occasion de faire part de son point de vue sur le développement de l'énergie éolienne, dans la Région Nord Pas de Calais (voir les différents articles à ce sujet sur ce blog).

Nous avions eu l'occasion de préciser que, selon nous, l'avenir de l'énergie éolienne passerait par la mise en place de déclinaisons locales du Schéma Régional Eolien, instauré, en son temps, à l'initiative du Conseil Régional Nord Pas de Calais.

De ce fait, nous ne pouvons que nous féliciter des initiatives locales prises, en ce domaine, notamment sur le Cambrésis et le Valenciennois, où des Schémas Territoriaux Eolien sont en cours d'élaboration, soit à l'initiative de la Sous - Préfecture, pour le Valenciennois, soit à celle d'un syndicat intercommunal ( syndicat mixte pour la gestion du SCOT), pour le Cambrésis.

Néanmoins, le peu d'informations qui filtrent semblent indiquer que ces schémas seront élaborés, au mieux, par un "club" d'élus, sans que la population ait quoique ce soit à y dire.

à CAP 21 Nord Pas de Calais, nous considérons que l'admission de l'énergie éolienne, par l'opinion publqiue, ne pourra se faire que si la population sent, vraiment, que son point de vue est pris en compte, et qu'il ne s'agira pas, une nouvelle fois, d'une décision "bureaucrate", ne tenant pas compte d'avis et d'états des lieux locaux.

Voilà pourquoi CAP 21 Nord Pas de Calais demande, pour le Valenciennois et le Cambrésis, qu'une information complète soit réalisée, auprès des populations concenées, sur la démarche entreprise ets on état d'avancement.

Il est demandé, en outre, que les assocations spécialisées et reconnues dans la défense de l'environnement, soient associées dans le processus; que des réunion de concertation soient organisées, au plus tôt; et qu'une enquête publique préalable à l'entrée en vigueur des schémas, soit organisée dans les mêmes conditions que pour les approbations des Plans Locaux d'Urbanisme.

Sans ce miminum de concertation et de consultation du public, il est à craindre que le Nord Pas de Calais soit encore, pour longtemps, je recordman de france des permis de construire annulés, pour ce type de dossiers !!! 

 

 

 

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article
15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

L’élargissement de l’Union engendre un défi économique majeur pour les années à venir : aboutir à l’harmonisation des méthodes et des coûts de production, en tirant l’ensemble des états membres vers le haut.

 Il est bien évident que, parmi les dix pays qui sont entrés dans l’Union, à compter du 1er Mai 2004, les disparités économiques sont énormes.

 Les investissements doivent, dans un premier temps, y être favorisés, sans aboutir, toutefois, à des délocalisations d’entreprises des quinze car, finalement, cela n’apporterait rien à l’Union.

 Cela passe par la création de zones objectif 1 et 2 sur ces états, mais aussi par la prise de mesures sociales ( harmonisation des législations sur le temps de travail, sur les possibilités de licenciement,des salaires minimum, sur l’indemnisation des périodes de chômage ) et fiscales ( harmonisation des charges salariales et patronales, des impositions sur les sociétés – TVA entre autre - ) au niveau européen. 

 La mise en place de cette véritable Europe Sociale, permettrait de revenir à une situation d’égalité de traitement des entreprises des vingt cinq, puisque l’installation ou la fermeture d’une entreprise, sur le continent Européen, ne serait plus liée aux conditions plus favorables qui existent dans tel état, plutôt que dans tel autre.

 Reste que nous sommes dans un contexte de mondialisation de l’économie, qui nous oblige à regarder au delà des frontières européennes : rien ne sert d’harmoniser en Europe si l’Asie, par exemple, reste plus attrayante.

 Les Etats – Unis ont, de tous temps, pratiqués une politique protectionniste, destinée à favoriser l’écoulement de leur production nationale.

 Ne serait-il pas envisageable, au niveau de l’Union, de mettre en place une politique de protectionnisme économique, à l’égard de tous les produits d’importation, également produits sur le continent Européen ?

 Cela passerait par une surtaxe, à l’arrivée en Europe, qui compenserait les écarts de coût de production qui peuvent exister entre les pays moins protecteurs que les nôtres, au niveau des conditions de travail et de rémunération du travail.

 Certes, cela nécessite aussi de trouver des équilibres destinés à ne pas pénaliser les pays en voie de développement mais, si les Etats – Unis le font, pourquoi l’Europe ne pourrait pas également instaurer ce type de système ?

 

Repost 0
Published by Laurent JEANNAS - dans Politique
commenter cet article

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques