Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 07:00

LA VOIX DU NORD 26-10-2010

Carte-Norvege.jpgLa Norvège va présenter cette semaine à la communauté internationale le « premier indice officiel » au monde à mesurer l'état de la nature, un outil censé optimiser les politiques de défense de l'environnement.

 L'idée, c'est d'avoir une approche scientifique de la santé de la nature norvégienne afin de prendre les bonnes décisions écologiques. C'est décisif pour déterminer nos principales priorités politiques » en la matière, a déclaré la vice-ministre norvégienne de l'Environnement, Heidi Soerensen. « Les évolutions de l'indice nous permettent aussi a posteriori de mesurer l'efficacité des mesures politiques adoptées », a-t-elle souligné depuis Nagoya, au Japon, où elle participe à une conférence internationale sur la diversité biologique. Lire la suite

Repost 0
Published by La Voix du Nord - dans Biodiversité
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 10:25

ACTU-ENVIRONNEMENT.COM 22-01-2010

Les 193 pays signataires de la Convention sur la diversité biologique ont prévu de se fixer de nouveaux objectifs d'ici à 2020 à l'occasion de la conférence internationale prévue en octobre à Nagoya. Nouvelle utopie ou réel engagement ?

 En 2002, les pays signataires de la Convention sur la diversité biologique (CDB) ont adopté un plan stratégique, avec la mission ''d'assurer d'ici 2010 une forte réduction du rythme de perte de diversité biologique aux niveaux mondial, national et régional''. L'année 2010 est arrivée et avec elle la déception : ''aucun pays n'a réussi à atteindre cet objectif'', a constaté Ahmed Djoghlaf, secrétaire exécutif de la CDB à l'occasion du lancement hier à Paris de l'Année Internationale de la Biodiversité par l'Unesco. ''Cet objectif était ambitieux mais il n'a pas été traduit au niveau national de chaque pays et on n'a pas mis les moyens nécessaires'', explique-t-il.

Selon les premiers enseignements du prochain rapport de la CDB qui sera publié en mai et qui s'inspire des bilans nationaux fournis par les pays signataires, les cinq principales pressions à l'origine de la perte de biodiversité restent constantes voire gagnent en intensité : réduction de l'habitat, surexploitation, pollution, espèces envahissantes et changement climatique. Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), les derniers chiffres de la liste rouge des espèces menacées en France le montrent : 1 espèce d'oiseaux sur 4, 1 espèce d'amphibiens et de reptiles sur 5 ou encore 1 espèce de mammifères sur 10 risquent de disparaître en France métropolitaine par exemple tandis que l'outre-mer subit 49 des 100 espèces considérées comme les plus envahissantes au monde.


Lire la suite

Repost 0
Published by Actu Environnement - dans Biodiversité
commenter cet article
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 08:00

Les bioacousticiens sont réunis en conférence mondiale, à Paris, jusqu'au 4 juillet

La pollution sonore est la menace la plus grave qui pèse sur le milieu marin. " C'est un cri d'alarme que lancent les bioacousticiens présents à la conférence mondiale qui réunit, depuis le 29 juin et jusqu'au 4 juillet à Paris, plus de 4 500 spécialistes de l'acoustique.

Certaines espèces ont un risque d'extinction nettement supérieur à ce qui était admis jusqu'alors, affirme une étude américaine publiée, jeudi 3 juillet, dans la revue Nature. Alors que les méthodes actuelles d'estimation de ce danger prennent généralement en compte le nombre de survivants de l'espèce et leurs conditions de vie, les auteurs de cette étude affirment que le risque d'extinction d'une population naturelle dépend de facteurs aléatoires affectant chaque individu. Ils expliquent que les modèles stochastiques qu'ils ont développés rendent correctement compte de la variabilité démographique d'une espèce. " Des populations assez importantes considérées auparavant comme relativement à l'abri pourraient être en péril ", en concluent-ils.

...

Voir la suite


Repost 0
Published by Pierre Le Hir, Le Monde - dans Biodiversité
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 19:00


La biodiversité tropicale davantage menacée : une hausse d’un ou deux degrés Celsius sous les tropiques mettrait en péril la faune et la flore de ces régions.

Les images d’ours polaires errant dans un décor arctique de plus en plus dénué de glace ont fait le tour du monde. Ces ursidés sont devenus l’emblème d’un réchauffement climatique aux conséquences dramatiques.

Mais si les temps sont durs pour ces animaux du Grand Nord, ils pourraient l’être encore davantage pour les espèces tropicales.

...

Voir la suite de l'article

Repost 0
Published by Audrey Binet, Le Soir (B) - dans Biodiversité
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 20:30
Les villes, avec leurs jardins et nombreuses terrasses fleuries, leurs températures plus clémentes, se révèlent accueillantes pour les abeilles qui trouvent de moins en moins de biodiversité à la campagne.

Jean-Paul Faucon, le chef de l’unité « pathologie des abeilles » de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments, se souvient des années 1970, à l’époque où son laboratoire était implanté au cœur de Nice : « Nous avions de superbes essaims en pleine forme qui dévalaient les rues niçoises. »
Aujourd’hui implanté dans l’arrière-pays, à Sophia Antipolis, il observe ses ruches qui vivotent sur le plateau de Valensole converti à la monoculture du blé.
« Cela fait des années que les abeilles produisent plus de miel en ville qu’à la campagne. C’est vrai à Paris comme à Metz, Marseille ou Montauban », affirme Paul Schweitzer. Le directeur du laboratoire d’analyses et d’écologie apicole du Centre d’études techniques apicoles de Moselle-Lorraine analyse 2 500 miels chaque année.

Voir la suite de l'article

Repost 0
Published by Marie Verdier, La Croix - dans Biodiversité
commenter cet article
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 13:01
L'occasion de la semaine sans pesticides, je voudrais insister sur le sujet des abeilles qui permet d'illustrer l'interdépendance de tout sur terre, absolument TOUT ! Dans un écosystème, si une espèce disparaît subitement, c'est toutes les autres espèces et le milieu lui même qui est menacé.

A l'échelle de la planète, quand des dizaines, des centaines, des milliers d'espèces disparaissent très rapidement (extrêmement rapidement, plus rapidement que nous n'aurions jamais pu l'imaginer) cela s'appelle une extinction massive. Le moment où le vivant fait progressivement "table rase" du passé, redémarre et redistribue les cartes, le moment où les espèces dominantes "se prennent" une  fameuse leçon d'humilité, quand elles survivent.

Voir le communiqué du Ministère de l'Ecologie (MEDAD)

Voir la suite de l'article (vidéos et texte)

Repost 0
Published by Raffa - dans Biodiversité
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 20:23

La Commission européenne inaugure, dans l'Arctique, une réserve de semences des principales cultures vivrières, afin que la diversité végétale, menacée par les catastrophes écologiques et le changement climatique, perdure.

Voir la suite de l'article

undefined

Repost 0
Published by Nouvel.Obs. - dans Biodiversité
commenter cet article
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 08:57

Quand on parle des pesticides d'un point de vue écologique, on pense surtout aux conséquences sur la santé. Mais les effets de bord peuvent êtres autres. Il existe une conséquence inattendue,  au moins aussi grave : la disparitions des fruits et légumes par la destruction de leurs pollinisateurs.

Vous trouverez ci-dessous un article du Monde (édition du 14.10.07), une interview de Bernard Vaissière, spécialiste de la pollinisation à l'INRA. Interview réalisée par Catherine Vincent.

Sur l'ensemble de la planète, les abeilles sont en déclin (Le Monde du 30 août). Ces pollinisatrices essentielles peuvent-elles disparaître ?
Il y a cinq ans, j'aurais considéré cette hypothèse comme totalement futuriste. Aujourd'hui, je la prends au sérieux, car le déclin se mesure désormais à l'échelle mondiale. Chez les populations sauvages comme chez l'abeille domestique.

Sur tous les continents, et de plus en plus souvent, les productrices de miel meurent dans des proportions trop importantes à la sortie de l'hiver. En Europe, nombre d'apiculteurs ont dû mettre la clé sous la porte.  Lire la suite
Repost 0
Published by A. Roquancourt - dans Biodiversité
commenter cet article
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 10:20
Alors que se tient à l'UNESCO la XIIème conférence de l'Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques techniques et technologiques de la Convention sur la Diversité Biologique, CAP 21, parti écologiste présidé par Corinne Lepage tient à rappeler la responsabilité particulière de la France tant sur ses propres territoires que dans son action européenne et internationale. Présente sur deux continents et dans trois océans, son action doit être exemplaire. Malgré Rio ou Johannesbourg, les évolutions restent très lentes et les tendances globalement défavorables : la France est ainsi classée parmi les dix pays au monde qui comptent le plus d'espèces menacées. En Outre-Mer, les projets d’exploitation minière en Guyane et en Nouvelle-Calédonie menacent des écosystèmes exceptionnels mais fragiles (forêts, récifs corraliens…).

Des progrès ont été faits pour la conservation de la nature ces deux dernières années, notamment dans les désignations des sites Natura 2000 au titre des Directives Habitats et Oiseaux qui couvrent désormais 6,8 millions d’hectares soit 12,4 % du territoire terrestre métropolitain. Mais ces inscriptions restent incomplètes et ne suffisent pas à soutenir l’adaptation au changement climatique.

Pour Eric Delhaye, porte-parole de CAP 21, il nous faut aussi agir en dehors du réseau Natura 2000 pour renforcer la connectivité et la cohérence notamment par la restauration d’écosystèmes fonctionnels afin de faciliter les migrations des espèces à mesure que leur « zone climatique » se déplace (notion de corridors biologiques).

Il faut aussi réduire les pressions des activités humaines telles que l’intensification de l’utilisation des sols, la fragmentation des habitats, la surexploitation, les pollutions. En l’absence d’une action politique volontariste et transversale, la biodiversité continuera à s’amenuiser et l'objectif fixé par le Conseil européen de Göteborg consistant à mettre un terme à l'appauvrissement de la biodiversité au sein de l'UE d'ici 2010 sera rapidement hors d’atteinte.
Repost 0
Published by Dominique BECAR ROGEE - dans Biodiversité
commenter cet article
19 avril 2005 2 19 /04 /avril /2005 00:00

Les Nations Unies ont publié fin mars un rapport alarmant sur l'état de l'environnement mondial, estimant que la dégradation des écosystèmes pouvait compromettre dangereusement le développement des sociétés humaines.

Intitulé Evaluation des écosystèmes pour le millènaire, le document a été rédigé par 1300 experts originaires de 95 pays. Ils constatent que l'Homme modifie les milieux naturels à un rythme sans précédent depuis 50 ans, affaiblissant la capacité de la nature à fournir des services essentiels comme l'air, l'eau ou la protection contre les catastrophes naturelles.

L'originalité du rapport tient à ce qu'il examine les coûts associés à la dégradation et à la destruction des écosystèmes. A titre d'exemple, la surexploitation des réserves de morue à Terre Neuve a mené à l'épuisement de la ressource, poussant au chômage des dizaines de milliers de personnes pour un coût de 2 milliards de dollars (allocations chomages et reconversion). Plus près de chez nous, les dommages causés aux eaus douces par l'eutrophysation (utilisation excessive de fertilisants et eaux usées urbaines) est évaluée à 160 millions de dollars/an.

Les experts estiment qu'environ 60% des écosystèmes permettant la vie sur terre ont été dégradés. et ce sont souvent les populations pauvres qui sont les plus touchées par les modifications induites par l'Homme.

Sur l'agriculture, le rapport souligne que depuis 1945, il y a eu plus de terres converties à l'agriculture qu'au cours des 18ème et 19èmes siècles réunis, permettant d'accompagner l'accroissement démographique. Les modifications drastiques des sols et de leur usage ont pu cependant se traduire par une perte de la diversité des espèces. Ainsi, 12% des oiseaux, un quart des mammifères et au moins 32% des amphibiens sont menacés de disparition d'ici un siècle.

Au delà du constat, ce rapport très complet projette 4 scénarii possibles de développement de nos sociétés, au niveau planétaire. Parmi les 4, celui qui est le plus respectueux de la biodiversité ....mais aussi créateur d'emplois et de richesse, est celui qui engage fortement les économies dans une vraie logique d'éco-économie, avec des investissements qui se font dans le sens de la connaissance des écosystèmes et des développements de produits et solutions respectueux de la biodiversité.......chemin que défend CAP21 pour développer notre économie et nous sortir du marasme économique actuel!

Le rapport est disponible en anglais sur internet : http://www.milleniumassessment.org/en/indes.aspx

Repost 0

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques