Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 08:57

Candidate à l’élection présidentielle, soutenue par CAP21, Corinne LEPAGE profitait de sa venue dans le Nord pour souligner le volontarisme et l’exemplarité de structures publiques et privées engagées dans la transition écologique au service de l’économie. Revivez les temps forts de la journée avec l'article de la rédaction régionale.

Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 08:53

La Voix du Nord 13-06-2011

Les élus de l'axe Liévin - Lens - Hénin-Beaumont remettent les compteurs du tramway à zéro

Trois ans après avoir validé les tracés de leur ligne de tramway, les élus des communautés d'Hénin-Carvin et de Lens-Liévin ont fait machine arrière, samedi matin, lors d'une réunion qui s'est tenue à Hénin-Beaumont.

Tram-TrainPour Jean-Pierre Kucheida et Jean-Pierre Corbisez, présidents des deux « agglos » minières, il fallait confirmer la reprise en main collective de ce lourd projet dont le coût s'élève à 655 millions d'euros dont 380 pour le tracé les concernant, celui qui va de Liévin à Hénin-Beaumont viaLens.

Moins de trois mois après une première réunion de crise, les élus ont décidé d'abandonner le projet sous sa forme actuelle. « Trop de divergences étaient perceptibles entre nous », a déclaré Jean-Pierre Kucheida, à l'origine de cette conciliation. Le maire de Liévin n'enterre pas pour autant le projet : « Nous voulons toujours d'un tramway mais nous allons remettre à plat toutes les hypothèses.

 » Son homologue sur le versant héninois, Jean-Pierre Corbisez, ne dit pas autre chose : « Il faut trouver une cohérence globale, y compris entre les différents types de transport collectif. »(...) Lire la suite

Lire aussi :

Jean-François Caron : « Ce report est une chance pour réussir le tramway »

Tramway reporté : pourtant, la CAHC était prête « à commencer les travaux »

Repost 0
Published by La Voix du Nord - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 09:03

logo-lemonde.jpg 26-05-2011

Lancée en 1992, l'une des sept universités " nouvelles " a joué la carte de la démocratisation.

Universite-d-Artois-Lens.jpgSon siège est à Arras, mais les neuf pôles de l'université d'Artois (UA) jalonnent l'ancien bassin minier, de Douai à Béthune-Bruay ou Hénin-Carvin, en passant par les anciens " Grands bureaux " de Lens. Dans ce spectaculaire château de l'industrie charbonnière, reconverti en fac, des jeunes entrent chercher le savoir là où leurs grands-pères mineurs courbaient la tête. Vingt ans après sa création, 14 000 étudiants ont choisi l'UA plutôt que de rejoindre tous les jours la métropole lilloise.

Jean-Pierre Renard, vice-président de l'UA, chargé de l'insertion et de l'orientation professionnelle, se souvient très bien du plan " Université 2000 ", lancé en 1990 pour démocratiser l'enseignement supérieur et mieux répartir les établissements sur le territoire. " Au début des années 1990, j'étais directeur de la faculté de géographie à Lille, saturée d'étudiants. Et je savais que non loin, dans un bassin démographique fort, trop de jeunes s'arrêtaient au bac. Les universités d'Artois et du Littoral - dont le siège est à Dunkerque - ont vite accueilli des jeunes venant de milieux sociaux modestes... Aujourd'hui, 75 % des étudiants de notre établissement viennent du territoire local et 20 % de bacs technologiques. " (...) Lire la suite

Repost 0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 10:28

La Voix du Nord 30-05-2011

ou l'ambition de révolutionner les habitudes alimentaires !

Il n'y a pour le moment qu'une enseigne bariolée « L'Autre Estaminet » sur la façade de l'ancien restaurant Le Cheval Blanc, place Jean-Jaurès. Annoncée en janvier, l'ouverture a été retardée, désormais programmée « quelques jours avant les grandes vacances », espèrent les bénévoles de l'association Le Lien, porteuse du projet. Le public devrait donc bientôt découvrir un café associatif au concept ambitieux : proposer une carte sans alcool, avec des jus de fruits et légumes frais, et des cafés dignes de ce nom.

Les curieux ne manquent pas, s'arrêtant sur cette devanture blanchie pour les travaux, osant jusqu'à passer la tête dans l'encablure de la porte pour jeter un oeil sur ce qui se trame ici depuis décembre. La semaine dernière, le chantier a même débordé sur le trottoir, interpellant forces de l'ordre et badauds. Un gigantesque tronc de chêne a été livré en pièces détachées pour les besoins de la déco. Mais impossible de transporter à l'intérieur ces imposants morceaux de nature. C'est l'improvisation qui permit de trouver le matériel adéquat. (...) Lire la suite

http://www.lautre-estaminet.com/

Repost 0
Published by La Voix du Nord - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 07:00

LA VOIX DU NORD 21-02-2011

la dernière idée de Jean-Pierre Kucheida pour fédérer cinq agglomérations.

Qui a dit qu'un débat d'orientation budgétaire devait se limiter aux chiffres ?

bassin houiller

Pas Guy Delcourt en tout cas. Après le discours de Jean-Pierre Kucheida, le maire de Lens a considéré que la parole présidentielle valait mieux que les tableaux préparés par le rapporteur des questions budgétaires à la Communaupole de Lens-Liévin. Lors du conseil de vendredi soir, on n'a donc pas entendu Laurent Duporge. La première nouvelle qui a retenu l'attention, c'est que l'imposition locale ne devrait pas augmenter, que la taxe sur l'enlèvement des ordures ménagères non plus.

Face à un « chambardement sans précédent de l'environnement économique, législatif et réglementaire », Jean-Pierre Kucheida opte pour une série de priorités. « Le budget sera marqué par un effort significatif afin de réussir l'ouverture du musée du Louvre », déclare le maire de Liévin. Le musée lensois va « profondément bouleverser l'économie et l'aménagement de notre territoire »(...)Lire la suite
CAP21 est favorable à la constitution d'un Arc Sud Métropolitain de plus d'un million d'habitants qui rassemblerait les différentes agglomérations existantes et donnerait à cet ensemble un poids démographique, économique, politique et social certain. Cela permettrait aussi de renforcer le poids de cet ensemble face à une (Euro-)métropole lilloise que certains jugent un peu dominatrice.
Surtout cela permetrait enfin de créer des concertations et coordinations fructueuses pour des décisions d'urbanisme, de transport, de développement économique ou encore de mise en place de grandes infrastructures communes. Ce futur Arc Sud Métropolitain doit concevoir son avenir en étroite liaison aussi avec l'(Euro-)métropole Lille-Kortrjk-Tournai pôle économique, social et culturel de 2 millions d'habitants. Il est temps qu'entre la métropole et l'ex-bassin minier puissent se prendre des décisions réfléchies concernant les infrastructures de transport, la transition écologique de l'économie et la reconquête d'une nature et d'une biodiversité bien sacrifiées dans le passé.Il reste à trouver un nom porteur auquel  les habitants puissent s'identifier ne reniant pas le passé mais respirant le volontarisme d'un avenir prometteur ! M.E.
Repost 0
Published by La Voix du Nord - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 07:00

LA VOIX DU NORD 06-10-2010

Tram-Train.jpg

Le RER Lille-Bassin minier serait-il le miracle de Sainte-Henriette ?

Depuis l'énorme « pschitt » du fastueux projet Ruols-Julienne qui nous fit tant rêver avant une terrible redescente sur terre, on avait fini par se dire que Sainte-Henriette était une montagne au destin aussi noir que sa robe. Ne pouvant accoucher que de souris. Et qu'à ses pieds, la vaste friche s'étendrait encore bien longtemps. Depuis hier, les rêves sont à nouveau permis et le crédit du site vient de faire un bond gigantesque chez les bookmakers. La magie du futur RER Lille-Bassin minier...

Bien sûr, le sujet avait été évoqué en long et en large par Daniel Percheron, en janvier dernier, lors de ses visites aux voeux de l'agglo, puis de Dourges. Mais on avait alors vite rangé les belles promesses au rayon de celles qui n'engagent que ceux qui y croient en période électorale... Eh bien, on avait sans doute été trop frileux. Car, depuis hier, les prédictions du président Percheron ont été officiellement placées sur les rails devant les amener à être in fine inscrites dans le marbre.

Sur le plan sémantique, exit le tram-train autour duquel on imaginait originellement une liaison rapide entre Lille et le bassin minier. Désormais, c'est le RER Lille-Bassin minier qu'il convient d'évoquer : un déplacement en site propre qui, en 17 minutes, permettrait de relier la gare de Lille-Flandres à la future gare de Sainte-Henriette, via des arrêts prévus à Lesquin, Seclin et Carvin. Lire la suite

NdlR : Il semble bien que le Conseil Régional et la Communauté Urbaine de Lille n'arrivent toujours pas à se rencontrer, se concerter et se mettre d'accord sur une nouvelle offre de transport. pour les années futures (et en particulier de fin de "l'ère du pétrole pas cher") Le grand débat  sur la mobilité organisé par Lille Métropole le 16 janvier 2009 avait révélé au grand jour l'absence de concertation entre ces deux entités politiques. Le budget envisagé ne semble pas réaliste d'autre part et comment concilier tout cela avec le projet de tram-train de Lille Métropole ? Voir le dossier du projet PDU 2010 de Lille Métropole  M.E.   En savoir plus sur le projet

_101006-infographie-rer-lill.jpg

Repost 0
Published by La Voix du Nord + M.E. - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 10:24

LA VOIX DU NORD 18-08-2010

À Lens, la Maison du projet a franchi début août la barre symbolique des 10000  visiteurs.

Ouvert depuis la pose de la première pierre du Louvre-Lens en décembre, la Maison du projet fait office de vitrine du futur musée qui doit être inauguré fin 2012. L'entrée est gratuite.

On y trouve des informations sur l'architecture du Louvre-Lens, sur son fonctionnement et sur le chantier qu'il est également possible de découvrir depuis un point de vue situé à quelques centaines de mètres du bâtiment.

L'affluence a été dopée en mai (1796 personnes) par la Nuit des musées qui a rassemblé à la Maison du projet plusieurs centaines de personnes.

Tout savoir sur le projet et les péripéties du Louvre-Lens

Le site officiel du furur musée http://www.louvrelens.fr

Louvre-Lens-vu-du-ciel.jpg

Repost 0
Published by La Voix du Nord - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 07:00

NORD ECLAIR 26-03-2009

Il devait être lancé en 2008 mais ce tramway vanté pour sa modernité accumule les retards alors que la voirie, elle, est terminée depuis... un an et demi. Roulera-t-il, enfin, en 2010 ?

Dans le Douaisis, certains en font des gorges chaudes, ce qui a le don d'exaspérer au plus haut point Jacques Vernier, le maire de Douai.
Officiellement, en rangs serrés et tous partis confondus ou quasi, les élus de l'agglomération défendent le tramway choisi et qui se fait attendre.

« Le choix du syndicat mixte des transports du Douaisis s'est porté sur un matériel particulièrement novateur, déjà en circulation à Eindhoven (aux Pays-Bas) », nous expliquait-on en 2005. Dans la foulée de l'adoption de son plan de déplacement urbain en 2004, Douai avait fait le choix de se doter d'un tramway, renouant avec une ancienne tradition, disparue il y a quelque 55 ans. L'option choisie : un tramway sans rail, sur pneus, avec un système de guidage magnétique à l'aide d'aimants fixés dans la chaussée. Lire la suite

Voir le descriptif du système original de tram Evéole

Repost 0
Published by Nord Eclair - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 07:00

Après 26 années passées à La Pie qui chante, suivies d'une période de chômage, Jean-Claude Decouvelaere a décidé de rebondir en lançant sa petite entreprise, Pouce et nature, à Gondecourt. Toujours dans l'alimentaire, le quinquagénaire a misé cette fois sur le sandwich bio.

Sa reconversion, Jean-Claude Decouvelaere ne l'a pas vraiment choisie... Disons plutôt que les circonstances l'y ont aidé. Entré en 1974 sur le site wattignisien de La Pie qui chante, il a passé une bonne partie de sa vie professionnelle dans l'entreprise, gravissant les échelons successivement. Chef d'atelier, responsable de la recherche et développement, responsable qualité puis logistique... et finalement la dégringolade. « Au moment où le site de Wattignies a fermé, j'ai été licencié. » À 46 ans, Jean-Claude Decouvelaere s'est ainsi retrouvé sur la touche.

Depuis toujours dans l'alimentaire, il a naturellement cherché à se reconvertir dans cette voie. « L'idée m'est venue de croiser la restauration et le bio, raconte-t-il. Et comme je n'étais pas restaurateur de métier, j'ai opté pour la restauration rapide. » Après un an passé en formation à l'Institut de Genech, Jean-Claude Decouvelaere s'est installé, en 2002, à Villeneuve-d'Ascq, à la Ferme du Sens. « Les deux premières années ont été difficiles, convient-il. Et puis, j'ai commencé à me faire connaître et, au bout de deux ans, j'ai pu doubler la surface de restauration. Mais ce que je constatais surtout, c'est que la partie à emporter avait pris de l'ampleur. » D'où son idée, quand deux de ses salariés ont décidé de poursuivre leur chemin dans le Sud, de se concentrer sur cet aspect. Quittant Villeneuve-d'Ascq, Jean-Claude Decouvelaere choisit ainsi de développer la vente à emporter, à partir de chez lui, à Gondecourt.

Voir la suite

Repost 0
Published by La Voix du Nord - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 08:23

Douaisis Technopole Environnement aime les entreprises... qui aiment la nature. Son but : faire du Douaisis une terre de croissance des éco-entreprises.

DTE, pour Douaisis Technopole Environnement. Derrière ces trois mots oeuvre une agence de développement des éco-entreprises. En d'autres termes, les entreprises dont l'activité intègre la notion de développement durable. Créée il y a huit ans par plusieurs partenaires du territoire (lire ci-dessous), l'agence DTE a connu pas mal de changements ces derniers mois : un nouveau président, un déménagement... « On a aussi de nouvelles ambitions aujourd'hui », explique le directeur de DTE, Yves Delplanque.

...

Voir la suite

Voir le site de l'Agence

Repost 0
Published by Anne-Lise Teneul, La Voix du Nord - dans Bassin minier-Douaisis
commenter cet article

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques