Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 08:40

Marianne2.fr.jpg21-07-2011

Panique dans les médias français : on parle de la fin de l'euro comme d'une éventualité. Du coup, hommes politiques et éditorialistes deviennent les propagandistes déterminés d'un fédéralisme que beaucoup ignoraient voici quelques mois. Sauf que, comme la monnaie unique, le fédéralisme implique des conditions économiques et sociales qui sont loin d'être remplies au sein des 27 nations européennes.

Les chants les plus beaux sont les plus fédéralistes... De Nicolas Baverez à Bernard Maris, de François Bayrou à Jean-Luc Mélenchon, le cri fédéraliste se propage dans les médias français. On comprend très bien pourquoi : l'accord probable des 27 qui découle de la rencontre Sarkozy-Merkel ne sert, une fois de plus qu'à gagner du temps. Il ne règle aucun des problèmes de fond auxquels est confrontée l'Union européenne. (...) Lire la suite

Repost 0
Published by Marianne - dans Europe
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 16:45

Politis.pngEn bref. Mario Draghi, l’ancien Président de Goldman Sachs Europe, a été nommé ce vendredi à la présidence de la Banque centrale européenne. En pleine crise grecque, l’institution choisit de rassurer les banquiers.

En pleine crise européenne de la dette, la Banque centrale européenne a choisi Mario Draghi, actuel gouverneur de la banque d’Italie, pour succéder au français Jean-Claude Trichet dont le mandat prend fin à la présidence de la BCE.

M.Draghi.jpgDirecteur général du Trésor italien en 1991 à 2001, il a joué un rôle important dans les grandes privatisations italiennes. En 2002, il rejoint la banque d’affaire américaine Goldman Sachs, notamment accusée d’avoir maquillé les comptes de la Grèce à cette période. « Mario Draghi présidait la banque d’affaires américaine au moment où celle-ci, dans les années 2000, aidait la Grèce à maquiller ses comptes publics, rappelait Attac dans un communiqué ce vendredi. Son rôle va être de préserver les intérêts des banques dans l’actuelle crise européenne. » (...) Lire la suite

Repost 0
Published by Politis - dans Europe
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 10:24

BLOG DE JEAN QUATREMER -COULISSES DE BRUXELLES, CE

18-04-2011

Alors que la France et ses forces armées sont engagées dans plusieurs théatres d'opération simultanément : Afghanistan, Côte d'Ivoire, Kosovo, Liban, Libye... , cet article de Jean Quatremer se révèle significatif d'une sorte d'abandon  relatif , de fait, de nos militaires depuis la fin de la conscription. Pourquoi combattent-ils ? Ont-ils les équipements et les ressources humaines nécessaires ? Comment cela s'inscrit-il au sein d'une volonté affichée de défense européenne autonome... tout en ayant réintégré l'OTAN ? Avec en final, la question, quelle politique de défense,  quelles ambitions avec quels moyens pour la France en Europe ? M.E.

Porte-avions-CDG.jpgLongtemps, la France a cru pouvoir assurer seule sa défense dans le monde de l’après-guerre. C’est pour cela qu’elle n’a pas hésité à saborder la Communauté européenne de défense (CED), en 1954, un projet d’armée européenne dont elle avait pourtant été l’initiatrice afin d’encadrer le réarmement allemand : mais les souverainistes de droite et de gauche n’ont pas supporté l’idée que la France perde son indépendance militaire. Deux ans plus tard, la désastreuse expédition franco-britannique de Suez lui a fait prendre conscience qu’elle n’était plus qu’une ancienne puissance. Londres en tira les leçons en abandonnant toute politique étrangère indépendante et en devenant ainsi de facto le 51ème État des États-Unis d’Amérique. La France, elle, opta pour la construction communautaire, l’Europe devenant un moyen d’amplifier sa voix désormais inaudible (le traité de Rome date de 1957). (...) Lire la suite

Repost 0
Published by Libération - dans Europe
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 08:00

INSTITUT DE RELATIONS INTERNATIONALES ET STRATEGIQUES (IRIS)

source : bulletin n°33 d'Avril 2010

Col-re.jpgLa corruption reste un défi pour l'UE-27.

9 des 13 pays les plus corrompus de l'Union européenne sont de nouveaux États membres. Cependant, 10 des 12 pays de l'UE où la corruption a diminué entre 2004 et 2009 sont aussi de nouveaux membres. À l'inverse, la situation s'est dégradée dans 12 anciens États membres. S'agit-il d'une nouvelle forme de convergence ?

En 2004 et 2007, les élargissements de l'Union européenne se sont traduits par l'intégration de pays généralement caractérisés par une solide culture de la corruption. La corruption est l'abus d'une charge publique à des fins d'enrichissement personnel. En voici trois exemples : la corruption d'agents publics, les pots-de-vin dans le cadre de marchés publics et le détournement des fonds publics. Ces pratiques sapent la concurrence et provoquent des déperditions significatives de ressources destinées au développement.
Cinq ans après le plus important élargissement que l'Union européenne ait jamais connu, il semble légitime de faire
un point de situation. En effet, la corruption renvoie à des structures sociales qui font preuve d'une certaine inertie mais peuvent évoluer. Considérons d'abord les Indices de perception de la corruption à l'échelle nationale en 2009, puis leur dynamique par une comparaison avec 2004. Enfin, observons l'évolution des moyennes pondérées par les poids des populations entre ces deux dates à l'échelle de l'UE-27, de l'ex-UE-15 et des 12 nouveaux États membres (NEM).

 

Lire la suite

Repost 0
Published by IRIS - dans Europe
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 10:36

LE MONDE 20-11-2009

Le premier ministre chrétien-démocrate belge Herman Van Rompuy, 62 ans, deviendra à compter du 1er décembre 2009 le président du Conseil européen, pour deux ans et demi renouvelables, avec l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne (Lire son portrait : "Un joker belge dans le jeu européen")

La travailliste britannique Catherine Ashton, 53 ans, actuelle commissaire européenne au commerce, va devenir haute représentante pour les affaires étrangères et vice-présidente de la Commission. Cette baronne issue de la Chambre des lords succède à la tête de la diplomatie européenne à l'Espagnol Javier Solana. C'est ce qu'ont décidé les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne réunis à Bruxelles jeudi 19 novembre. Les Vingt-Sept en réunion plénière ont officialisé ce choix dans la soirée.

Le dossier s'est débloqué en début d'après-midi, lorsque le premier ministre britannique Gordon Brown a accepté d'abandonner la candidature de son prédécesseur Tony Blair lors d'une réunion avec ses homologues socialistes. Il a alors accepté de soutenir Mme Ashton au poste de haut représentant.

 

SOUTIEN DE M. BARROSO

Cette solution sied aux eurodéputés socialistes, qui veulent que le haut représentant soit l'un des leurs, après la désignation du conservateur portugais José Manuel Barroso pour un second mandat à la présidence de la Commission : le président de leur groupe, Martin Schulz, a assuré Mme Ashton de son soutien vers 14 heures. Elle était aussi soutenue par M. Barroso, qui doit donner son aval à sa nomination. Il a aussi fallu convaincre le président du conseil Silvio Berlusconi d'abandonner toute prétention italienne pour le poste de haut représentant. La chancelière allemande Angela Merkel ne voulait pas entendre parler de la candidature de Massimo D'Alema, ancien président du Parti communiste italien et jugé trop pro-palestinien.
La nomination de Mme Ashton permet de nommer une femme à l'un des quatre postes stratégiques de l'Europe : présidence de la Commission, du Conseil, du Parlement et haut représentant. Toutes les régions d'Europe sont représentées : le Sud, avec M. Barroso ; l'Est avec le Polonais Jerzy Buzek à la présidence du Parlement ; les pays fondateurs, avec M. Van Rompuy, candidat commun de la France et de l'Allemagne ; et l'Europe du Nord avec Mmeme Merkel et M. Sarkozy louent ses capacités de négociation.
Ashton. Cette dernière est peu expérimentée sur les questions internationales. M. Van Rompuy, inconnu du grand public européen, est devenu premier ministre de la Belgique il y a un an, en pleine crise institutionnelle.
Mme Merkel et M. Sarkozy louent ses capacités de négociation.


Repost 0
Published by Le Monde - dans Europe
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 09:21

COMMUNIQUE CAP21

Strasbourg, le 16 juillet 2009.
 
Corinne Lepage a été élue, jeudi 16 juillet à Strasbourg, première vice-présidente de la « commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI) » qui est l’une des plus importantes et des plus actives du Parlement européen. Elle est également membre suppléante de la commission ITRE (Industrie, Recherche et Energie).
 
A l’issue de cette élection, Corinne Lepage s’est déclarée « honorée et enthousiaste » et a précisé qu’ « à quelques mois du sommet de Copenhague, le rôle de cette commission apparaissait d’une importance considérable sur l’élaboration de la politique de l’UE en matière de lutte contre le réchauffement climatique ». Elle « mettra tout mettre en œuvre pour contribuer à ce que l’économie verte soit le moteur de la construction d’une Europe soutenable ». Corinne Lepage souhaite également « débourber la directive sol ». 
 
Corinne Lepage s’est, par ailleurs « réjouie de travailler avec le Président Jo Leinen » qu’elle a connu dans d’autres temps alors qu’il était Ministre de l’environnement de la Sarre. Elle avait alors défendu la Sarre devant la Cour de Justice des Communautés Européennes. Elle s’est déclarée également  « heureuse d’y retrouver Chris Davis qui sera le coordonnateur ADLE pour cette commission ».
 
Repost 0
Published by CAP21 - dans Europe
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 07:00

LIBERATION

Le Portugais, actuel président de la Commission, a annoncé qu'il briguerait un deuxième mandat.

Sans surprise, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a annoncé mardi qu’il serait bien candidat à un deuxième mandat. «J’ai demandé au président Barroso s’il était prêt» pour un nouveau mandat «et j’ai eu une réponse positive», a rapporté le Premier ministre tchèque Jan Fischer à l’issue de leur entretien.

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a reconnu qu’il «imaginait mal» que José Manuel Barroso ne soit pas reconduit à la tête de la Commission européenne, en soulignant qu’il était actuellement seul en lice et bénéficiait de l’élection européenne.

«Les 18 et 19 juin le conseil européen devra proposer un nom au parlement européen. Le parlement européen peut le refuser, mais le conseil devra proposer un nom», a-t-il déclaré devant l’Assemblée nationale.«J’imagine mal que le conseil, dans sa composition actuelle, puisse se prononcer en dehors du seul candidat (qui) pour le moment, est José Manuel Barroso», poursuit-il lors d’un débat sur l’Europe.

La chancelière allemande Angela Merkel a elle aussi exprimé ce mardi son soutien à la candidature de Barroso pour un deuxième mandat. «Nous avons déjà dit qu’il bénéficiait de soutien, en tout cas de ma part, et nous allons maintenant attendre de voir les discussions avec les autres pays membres» de l’Union européenne, a-t-elle déclaré. «Nous nous sommes mis d’accord pour le faire en contact étroit avec les autres pays membres et pour y réfléchir avec eux», a ajouté la chancelière.

 

Voir la suite

 

NdlR :  Pourquoi ne pas promouvoir la candidature de Guy Verhofstadt, ancien premier Ministre Belge qui est un véritable européen, partisan d'une Europe puissante et qui a montré sa capacité à faire travailler ensemble des libéraux-démocrates, des écologistes et des sociaux-démocrates ... Et en plus, il est polyglotte et sympathique !

M.E.

 

Voir son interview récente dans le Monde : Guy Verhofstadt : "Plus d'Europe, c'est plus de solutions à la crise"

 

Repost 0
Published by Libération - dans Europe
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 16:43

LE NOUVEL OBSERVATEUR

L'UMP devance toujours le PS dans les sondages

Selon un sondage Ifop, l'UMP dépasse le Parti socialiste de cinq points dans les intentions de vote. La majorité obtient 27%, le PS 21,5% et le Mouvement démocrate conforte sa troisième place avec 13,5%.

Selon un sondage Ifop pour Paris Match, rendu public mardi 12 mai, l'UMP devance le Parti socialiste de plus de cinq points dans les intentions de vote aux élections européennes de juin. Ainsi, la majorité obtiendrait 27%, en hausse par rapport aux dernières enquêtes de l'Ifop, et dix points au dessus de son score lors du dernier scrutin européen en 2004 (16,6%). L'Ifop explique le chiffre de l'UMP par une forte mobilisation de son électorat (40% parmi les plus de 65 ans et 76% chez les électeurs de Nicolas Sarkozy de la présidentielle).


- Le PS obtient 21,5% d'intentions de vote (-1 point), tandis que le Mouvement démocrate conforte sa troisième place avec 13,5% (-0,5).

 

Voir la suite

 

ATTENTION A L'ABSTENTION NEANMOINS QUI PEUT BOULEVERSER CES CHIFFRES ENCOURAGEANTS !

Repost 0
Published by Le Nouvel Observateur - dans Europe
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 07:00

LE MONDE

Inconscient ou délibéré, un travail de sape est à l'oeuvre sous nos yeux. En dépit de beaux discours affirmant que, dans la crise, l'Union est indispensable, la plupart des gouvernements de l'UE galvaudent l'élection du Parlement européen. Non seulement ils ne cherchent guère à mobiliser les électeurs, mais, en coulisse, ils veillent à s'assurer que le huis clos diplomatique l'emportera encore une fois sur la démocratie au grand jour. Aux questions les plus simples des électeurs, aucune réponse claire n'est apportée. La France ne fait pas exception.

Pourquoi vote-t-on ? Nul ne l'explique. Aucune campagne civique de grande ampleur sur la date du scrutin, ses modalités et les compétences du Parlement n'a été lancée. L'Europe, qui a la chance d'être dotée du seul Parlement supranational élu au suffrage universel direct au monde, ne souffre pas de "déficit démocratique".

Un travail législatif concret y est mené, visant, par exemple, à renforcer la protection contre les produits chimiques nocifs ou à limiter la durée du travail. Mais l'ignorance est entretenue par une Commission distante et une classe politique nationale, dont l'horizon, à de rares exceptions, n'est pas européen.

 

 

Voir la suite

 

Sylvie Goulard est  conseillère des affaires étrangères actuellement en disponibilité, actuellement présidente du MEF. Elle est également chercheuse associée au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI) et elle enseigne au Collège d'Europe à Bruges.

Elle est licenciée en droit, diplômée de Sciences Po (Paris) et de l'École nationale d'administration (ENA).

Elle est membre du Modem et est la tête de liste dans la circonscription Ouest pour les élections européennes de juin 2009.

Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'Europe dont Il faut cultiver notre jardin européen, Seuil (2008),L'Europe pour les nuls, First (2007), Le coq et la perle - 50 ans d'Europe, Seuil (2007), Le grand Turc et la République de Venise, Fayard (2005).

 

 


Repost 0
Published by Le Monde, Sylvie Goulard - dans Europe
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 09:19

La crise révèle à quel point les structure de l'Union européenne sont inadaptées pour permettre une coopération efficace sur le plan économique. L'analyse de Guillaume Duval, rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.



Repost 0
Published by Guillaume Duval, Alternatives Economiques - dans Europe
commenter cet article

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques