Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 16:59

Les experts, analystes divers et journalistes ont essayé avec leur matériau, leur grilles d'analyse de comprendre pourquoi  les drames de Montauban et de Toulouse avaient pu avoir lieu et comment la République avait pu voir émerger en son sein des Mohamed Merah. Il est maintenant clair que ce personnage, a manqué de cadre de références (père absent, échecs scolaires, ...)  et après des revers professionnels s'est laissé influencé par différents prédicateurs radicaux propageant la haine de l'occident, des juifs, "des croisés" et appelant de manière plus ou moins explicite à la guerre sainte (djihad).

Ainsi, pour Abdennour Bidar, professeur agrégé de philo en classes prépas, ce monstre avec ses actes est une conséquence de la maladie de l'Islam (Le Monde du 24 mars 2012), il appelle donc à un retour critique, qui nécessite un certain courage, à sortir des certitudes, à remettre en cause certains dogmes et à accepter une refondation comme le demande aussi depuis plusieurs années Malek Chebel, anthropologue et essayiste sur l'Islam.

Il faut s'interroger aussi comme le fait Caroline Fourest, essayiste et journaliste, (Le Monde du 31 mars 2012) sur le rôle joué par un bon nombre de prédicateurs intervenant sur le sol français et s'autorisant à délivrer des prêches, des recommandations, des incitations à la violence en complète contradiction avec les valeurs de la République Française et les droits de l'homme. On peut s'interroger aussi sur la grande tolérance dont ils ont bénéficiée au cours des années récentes et se féliciter qu'à la suite des protestations de personnalités et d'associations, ils ne viennent plus au congrès annuel prochain de l'UOIF.

 Film-La-desintegration.jpgIl est aussi inquiétant de voir à quel point le film "Désintégration" sortie en salle le 15 février dernier et qui décrit le basculement de trois jeunes de l'agglomération lilloise dans le terrorisme était prémonitoire.

Notre société devient intrinsèquement violente, et même si on ne peut l'accuser d'être la cause directe de l'émergence de ce terroriste, doit être considérée comme un catalyseur ou un terreau favorable au passage à l'acte (voir l'article de Bernard Stiegler, philosophe dans le Monde du 30 mars 2012) : apologie par certaines élites de l'inculture, violence diffusée quotidiennement sur la télévision et internet, individualisation et disparition ou affaiblissement des collectifs de travail et des corps intermédiaires, frénésie de rapidité et d'instantanéité ...

De manière plus approfondie,  l’Institut Montaigne a mené une grande enquête sociologique d'août à novembre 2010 intitulée "Banlieue de la République" sur le territoire où ont éclaté les émeutes de 2005 : la communauté d’agglomération de Clichy-sous-Bois/Montfermeil (93). Ces deux villes bénéficient aujourd'hui du plus important plan de rénovation urbaine (dans le cadre du PNRU) de France, mais doivent faire face à un fort taux de chômage.

Comment continuer à "faire société" ? Cette question a agité les esprits suite aux violences urbaines de 2005. Ce malaise est-il à mettre sur le compte d’une panne du modèle d’intégration culturelle ? Sur des problèmes d’insertion sociale plus large ?

Banlieue-de-la-Republique.jpgLe travail de recherche a été mené sous la Direction de Gilles Kepel, professeur à Sciences Po Paris avec 5 jeunes chercheurs dont plusieurs issus de l'immigration eux-même.

Ci-après la vidéo du débat organisé "Six ans après les émeutes, que s'est-il passé à Clichy-sous-Bois et Montfermeil ?" avec Claude Dilain, sénateur-maire de Clichy-sous-Bois, et Xavier Lemoine, maire de Montfermeil. Ils reviennent sur l'étude de l'Institut Montaigne, "Banlieue de la République" au côté de son auteur, Gilles Kepel, Professeur des Universités. Ils sont interrogés par Marie-Caroline Missir.

L'enquête donne à lire et à entendre la parole de cent habitants, interviewés en sept langues autour de six thèmes : logement et rénovation urbaine, éducation, emploi, sécurité, politique et religion. Cette parole questionne en creux le pacte républicain et la notion même d'intégration : comment faire société dans un territoire complexe et enclavé ?


Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 18:53

COMMUNIQUE

Pour Corinne LEPAGE et CAP21, « il n’appartient qu’aux tribunaux d’apprécier au cas par cas si les limites de la liberté d’expression ont été franchies ou non ».


CAP21-BANDEAU - copie-3Le siège social du journal satirique Charlie Hebdo a été détruit cette nuit par un incendie criminel. Tout semble indiquer que cet incendie trouve son origine dans la publication d’un numéro satirique se moquant de la Charia et mettant en couverture une caricature de Mahomet.
Corinne LEPAGE et CAP21 condamnent avec la plus grande fermeté cet acte criminel et rappellent que, dans notre état de droit laïc et républicain, il appartient aux tribunaux et à eux seuls d’apprécier au cas par cas si les limites de la liberté d’expression ont été ou non franchies. La foi et les convictions religieuses, respectables par elles-mêmes, ne sauraient en aucun cas justifier le recours à des actions violentes et illégales.
CAP21 appelle également nos concitoyens à ne pas faire d’amalgame entre l’action criminelle de quelques fanatiques et les millions de Français musulmans qui pratiquent chaque jour leur foi en toute quiétude dans le respect de l’ordre républicain. Elle espère que les responsables du culte musulman sauront, afin d’éviter toute récupération populiste dénoncer cet incendie.
CAP21 attend aussi du ministre de l’Intérieur des explications sur les raisons pour lesquelles l’immeuble n’a pas été protégé alors qu’il existait des menaces.
Enfin, CAP21 adresse tout son soutien à l’équipe de Charlie Hebdo et s’associera à tout mouvement permettant au journal de paraître la semaine prochaine.

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 08:00

LES NOUVELLES 25-03-2011

Les-Nouvelles.pngLa « diffamation des religions » ne fait plus partie du vocabulaire du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. Dans une nouvelle résolution relative à la liberté de croyance, l'Organisation de la conférence islamique (OCI) a abandonné cette approche, qui était la sienne depuis plus de 10 ans. Et qui justifiait des lois sur le blasphème liberticides. Les défenseurs de la liberté d'expression se réjouissent.

C'est un changement de position radical de la part de l'Organisation de la conférence islamique (1). Après plus de 10 ans passés à imposer, à l'ONU, le concept de « diffamation des religions », elle a choisi de l'abandonner. Ce virage s'est concrétisé, jeudi 24 mars, au Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies. Les États membres y ont adopté - sans vote, par consensus - une résolution, présentée par le Pakistan au nom de l'OCI, relative à la liberté de religion ou de croyance. Une résolution où ne figure plus cette notion, extrêmement controversée, de « diffamation des religions ». (...) Lire la suite

Repost 0
Published by Les Nouvelles - dans Droits humains - laïcité
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 12:01

NPNS 09-12-2010

Nous sommes partis à la rencontre de quatre personnalités politiques. André Gérin, le député communiste du Rhône et Président de la Mission d’information sur le port du voile intégral, Jean-Paul Besset, Député Européen Europe Ecologie Les Verts, Corinne Lepage, Députée Européenne et Présidente de CAP 21, et Nicole Ameline, Députée UMP du Calvados, nous livrent leur vision de la laicité. Tous alertent sur l’abandon de certains élus, et tous exhortent les citoyens à faire vivre cette valeur au quotidien. Entretiens croisés.

npns.fr - Durant cette dernière décennie, la République a du défendre la laïcité comme un socle républicain. La tentation a été forte de céder, de sacrifier cet héritage républicain (la burqa, la crèche Babyloup, au sein même des Universités), alors même que nous n'arrivions pas à répondre aux difficultés de discriminations et de justice sociale. Ainsi, comment relever les défis lancés à la République, dans un contexte où la laïcité est instrumentalisée par l'extrême droite ou les islamistes, et d'en faire un véritable vecteur pour écrire une nouvelle vision du progrès ?

André Gérin (PC) : La réponse est à la fois simple à exposer et difficile à mettre en œuvre. Les dirigeants des partis politiques, de gauche comme de droite, doivent prendre leur bâton de pèlerin, c'est le cas de le dire, pour faire vivre la laïcité dans un esprit non partisan. C'est valeur fondamentale qu'est la laïcité ne va pas de soi, c'est un combat permanent. Tout ce qui à l'encontre du vivre ensemble, du respect des consciences, doit être notre combat à toutes et tous.

Corinne Lepage (Cap 21) : On peut les relever en promouvant la laïcité telle quelle est. C’est l’instrument d’égalité entre tous les citoyens, et singulièrement pour les femmes. Toute religion est respectable en tant que telle, mais les lois de la République s’appliquent de manière uniforme et quel que soit la religion. Même au sein de la famille, les lois de la république s’appliquent.

Jean-Paul Besset  (EELV) : Je pense que la bonne voie est celle d'une intégration tolérante, sur chacune des questions, que ceux qui arrivent dans la République peuvent poser. Il n'y a pas de moule commun, il faut alors additionner les différences dans un creuset. L'identité Républicaine est ce creuset, réalimenté par des apports extérieurs.

Nicole Ameline (UMP): Face à ces défis, il faut réaffirmer très clairement les valeurs de la République. C’est extrêmement important aujourd’hui, notamment dans la situation dans laquelle se trouve notre société, qui a parfois l’impression d’être en perte de repères. C’est ce qu’on a fait dans le débat pour interdire le port du voile intégral. (...) Lire la suite

Repost 0
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 11:58

BLOG DE CORINNE LEPAGE 26-08-2010

 

LEPAGE-Corinne7.jpgLe 26 août 1970, une petite poignée de femmes déposait à l'Arc de Triomphe une gerbe de fleurs au nom de la femme du soldat inconnu. Quarante années se sont écoulées depuis avec, certes, un certain nombre d'avancées comme  la reconnaissance du droit à l'avortement, la banalisation de la pilule ou la loi sur la parité. Mais, beaucoup d'entre nous ont le sentiment que non seulement nous ne progressons plus, mais que nous sommes confrontées à de véritables menaces de régression.

Tout d'abord, l'égalité professionnelle entre hommes et femmes reste en Europe occidentale largement insuffisante ; dans notre pays, la différence de salaire des femmes pour le même emploi reste de l'ordre de 22 % ; le plafond de verre continu à s'appliquer même si quelques femmes ont fait leur entrée dans les conseils d'administration du CAC 40, et les femmes sont les premières touchées par le chômage et la précarité.

Ensuite, l'égalité en termes de capacité de faire, de créer, de s'imposer reste virtuelle dans la mesure où la répartition des tâches continue à faire peser sur les femmes l'essentiel de la vie familiale, ce qui conduit beaucoup d'entre elles à modifier leurs plans de vie ou des questions de carrière professionnelle, les conduisant à avoir des enfants plus tard avec toutes les conséquences qui s'y attachent.

Enfin et surtout, la tragédie qui frappe les femmes des pays dans lesquels s'applique la charia est une tragédie pour toutes les femmes. Le récent appel lancé par Bernard Henri Lévy contre la lapidation d'une femme iranienne, Sakineh, à laquelle est reproché un adultère, est une illustration supplémentaire de ce monde dans lequel les femmes continuent à être les victimes expiatoires de conceptions obscurantistes de l’Humanité. La volonté de conquête par l’esprit et par la force que manifeste l’islamisme radical est une menace non seulement pour les malheureuses femmes des pays soumis à leur diktat, mais pour toutes les autres dans la mesure où des minorités plus ou moins nombreuses et agissantes tentent d’obtenir, sous couvert de la liberté, une application soft des règles de soumission des femmes.

 Nos sociétés sont de plus en plus perméables à ces menaces dans la mesure où elles ne sont plus en mesure d’offrir, en application des valeurs universalistes et d’égalité qu’elles professent, une réalité au désir de progrès social, et en France d’intégration et d ‘égalité des chances. Ceci explique, pour partie au moins la radicalisation et l’extension du mouvement.

Ainsi, et paradoxalement, l’injustice et l’inégalité ont pour conséquence d’accroître encore et toujours la soumission et l’injustice faite aux femmes.

Nous ne lutterons contre cette situation qu’en acceptant de passer de la virtualité à la réalité en ce qui concerne les valeurs que nous défendons. La laïcité est un formidable atout, à la condition qu’elle s’accompagne d’une vraie politique d’égalité des chances pour les femmes comme pour les hommes.

En attendant, force est de constater que la laïcité perd du terrain, le droit des femmes et l’égalité des chances aussi.

Repost 0
Published by Corinne Lepage - dans Droits humains - laïcité
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 08:51

logo-CAP21-sigleweb.jpg

COMMUNIQUE CAP21

Nicolas Sarkozy avait promis d'inscrire le pays dans une plus grande modernité en rupture avec ses prédécesseurs, la République allait devenir transparente et irréprochable.
Or en matière d'information et d'indépendance éditoriale, la France régresse sous les coups de butoir d'une Présidence omniprésente sur l'organisation de l'audiovisuel public ou les prises de contrôle des groupes de presse.

Qu'il s'agisse de l'extension du secret défense, de la tentative de prise de contrôle du Monde, de la mise en examen d'Augustin Scalbert, journaliste de Rue 89 pour recel dans l'affaire d'une vidéo du off de Nicolas Sarkozy sur France 3, de la nomination des patrons de l'audiovisuel public par le Président de la République ou de l'éviction des humoristes grinçants de France Inter (Stéphane Guillon et Didier Porte), la France s'éloigne de plus en plus des démocraties avancées d'Europe du Nord, véritables havres de liberté pour les journalistes. On pense en particulier à l'Islande dont le Parlement vient de délibérer pour créer « un paradis de l'information » qui protégerait les journalistes et leurs sources de toutes poursuites judiciaires en leur garantissant une large liberté d'expression.

Corinne Lepage et CAP21 participeront aux rassemblements prévus le jeudi 1er juillet à 18 heures, devant la Maison de Radio France à Paris et devant les antennes régionales de France Bleu en province.
Nous vous appelons à nous rejoindre directement sur place ou bien à nous contacter pour en savoir plus.

En vous remerciant pour votre soutien.

Eric DELHAYE
Président délégué de CAP21

Lire aussi la déclaration de Corinne Lepage "J'ai signé la pétition en faveur de Stéphane Guillon et Didier Porte"

A Lille, un rassemblement est prévu le jeudi 1er juillet

de 18 h à 19 h devant la station France Bleu Nord, 14 rue Léon-Trulin.

Signez la pétition de soutien sur  www.pouruneradiopubliqueindependante.net

Lire le tract de l'intersyndicale de Radio France



Repost 0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 09:48

Aujourd'hui, 80 pays dans le monde environ continuent de criminaliser l'homosexualité et à punir des relations consentantes entre personnes de même sexe d'emprisonnement. Parmi eux, 9 (l'Afghanistan, l'Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, l'Iran, la Mauritanie, le Nigeria, le Pakistan, le Soudan et le Yémen) recourent encore à la peine de mort. La discrimination sur la base de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre n'est toujours pas formellement reconnue par les États membres des Nations unies (bien que les organismes chargés des droits de l'homme, tels que le Comité des droits de l'homme, aient condamné, de façon répétée, la discrimination sur la base de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre).

NdlR : En France, près de chez nous, il existe malheureusement encore des personnes qui cherchent à provoquer, à se "valoriser" en affirmant leur homophobie publiquement... comme le député UMP  du Nord, Christian VANNESTE. Lisez plutôt. M.E.

Le nouveau dérapage du député UMP Vanneste (source www.liberation.fr) 

Le numéro 2 du Vatican, Tarcisio Bertone, qui avait choqué mi-avril en amalgamant pédophilie et homosexualité, vient de trouver un soutien du côté de Tourcoing. Le député UMP du Nord, Christian Vanneste, qui s’était déjà illustré par ses sorties sur l’homosexualité, a écrit que «l’opposition outrancière entre pédophilie et homosexualité n’est pas fondée». Un billet publié sur son blog le 30 avril, que l’hebdomadaire chrétien Golias et le mensuel Têtu ont dénoncé cette semaine. Lire la suite

Repost 0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 07:00

Alors que de nombreux pays sont tiraillés entre volonté de neutralité de l'Etat,  obligation de faire respecter les droits humains et exigences de différentes communautés religieuses, ce livre nous aide à y voir plus clair parmi les retours d'expérience des politiques nationales ou régionales aussi diverses que celles menées aux Etats-Unis, au Canada ou en France. Caroline Fourest en profite pour clarifier certains concepts et pour nous aider à consolider notre voie de laïcité que certains pays proches,  comme la Belgique par exemple,  commencent à examiner de près. Il vient à point nommé au moment où s'enlise le débat sur l'identité nationale mené par Eric BESSON et où les parlementaires réfléchissent sur la meilleure façon d'affronter le problème du voile intégral et ce qui se profile derrière, c'est à dire l'intégrisme et le radicalisme politico-religieux. M.E.


Voici le résumé de l'éditeur :

La dernière utopie-CouvertureUne utopie se meurt: l'universalisme. Cette ambition au cœur de la Révolution française, gravée dans le marbre de la Déclaration universelle  des droits de l'homme de 1948, semble à bout de souffle. Aux Nations unies, certains Etats invoquent des « circonstances nationales » pour ne pas appliquer les droits de l'homme, et le « respect des religions» pour limiter la liberté d'expression. Au nom de la « diversi », des politiques cultivent le droit à la différence contre le droit à l'égalité. Au nom de la résistance à l'impérialisme, des militants amalgament universalisme et néo-colonialisme. Au nom de la tolérance, on tolère le fanatisme. Ce livre plonge dans la crise que connaît le multiculturalisme depuis le  11 septembre 2001. En France, au Canada, au Brésil, en Afrique du Sud, aux Pays-Bas, en Belgique, en Grande-Bretagne, partout on se déchire pour savoir comment concilier respect des valeurs communes et respect des particularismes. Peut-on tout tolérer - l'excision ou l'infanticide - au nom des coutumes ? Faut-il organiser des créneaux non mixtes dans les piscines ? Retirer les sapins de Noël des places publiques ? Aller jusqu'à interdire le voile dans la rue ? Avec talent et pédagogie, Caroline Fourest explique le «modèle français», le malentendu avec le monde «anglo-saxon», raconte le débat canadien sur les «accommodements raisonnables» ... Tout en poursuivant sa quête intellectuelle, engagée avec Frère Tariq et La tentation obscurantiste : être antiraciste sans tolérer l'intégrisme, refuser à la fois la confusion multi-culturaliste et la tentation mono-culturaliste. Un bréviaire courageux sur lequel rebâtir l'envie de faire société.

C.FOURESTFondatrice de la revue Pro Choix, diplômée de l'EHESS, Caroline Fourest collabore au Monde et à France Culture. On lui doit, entre autres, Tirs croisé,  La laïcité à l'épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman (Calmann-Lévy, 2003), Frère Tariq. Discours, stratégie et méthode de Tariq Ramadan (Grasset, 2004) et La tentation obscurantiste (2005). Elle enseigne à l'lEP de Paris sur  "Multiculturalisme et universalisme"
.

Repost 0
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 09:45

Construisons, avec les femmes, un monde solidaire et durable pour tous

LEPAGE-Corinne7.jpg

Nous sommes maintenant entrés de plein fouet dans une crise globale : économique, sociale, environnementale et identitaire. Ces prochaines années vont être essentielles pour prendre des décisions majeures sur l’avenir de la planète et donc de notre devenir : les choix écologiques, la transition énergétique, la rareté de l’accès aux ressources naturelles, l’alimentation, l’accès à l’eau, l’éducation…

 

 Il est urgent de se pencher dès maintenant sur les meilleurs moyens de changer notre monde au quotidien si nous voulons préserver l’avenir des générations futures. Or, les femmes incarnent aujourd’hui un facteur de changement très important de nos sociétés humaines.

Partout dans le monde, les femmes sont en première ligne sur les questions fondamentales de la santé, de l’éducation, de la paix, de l’autonomie alimentaire, du respect de la nature…

 Et pourtant, elles sont les premières victimes de la pauvreté, des discriminations et des violences et elles sont toujours sous-représentées dans le pouvoir politique et économique.

 Il est donc urgent de renforcer la place des femmes comme actrices et moteur du changement dans nos sociétés humaines afin que nous puissions, ensemble, femmes et hommes, construire un monde solidaire et durable pour tous.

 NOUS, femmes et hommes de tous les horizons et de tous les pays, engagés dans la vie associative, artistique, économique ou politique,

 

Lire la suite de l'appel

Télécharger le texte de l'appel au format PDF


Repost 0
Published by www.with-women.org - dans Droits humains - laïcité
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 08:34

Corinne Lepage a participé ce mercredi 18 novembre  2009 à  une manifestation organisée par des eurodéputées pour protester contre l'absence de femmes dans les nominations tant aux postes de premier plan de l'Union Européenne qu'au sein de la Commission européenne. Les eurodéputées se sont rendus au siège du Conseil, portant cravate, pour aller remettre symboliquement leur Curriculum Vitae.

Bravo de la part de CAP21 Nord Pas de Calais ! M.E.

Repost 0

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques