Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 10:53

26.11.2010

Argumentaire lors de l’action en diffamation engagée par Gilles Eric Seralini

LEPAGE-Corinne-2001.jpgJe témoigne en tant qu’ancienne ministre de l’environnement, fondatrice du CRIIGEN, présidente jusqu’en septembre 2010. J’ai renoncé à mes fonctions en raison de ma nomination comme rapporteure de la modification de la directive OGM au Parlement européen où j’exerce les fonctions de Première vice-présidente de la commission santé-environnement.

Je connais Gilles-Eric Séralini depuis la fin de l’année 1996 où je l’avais auditionné avec beaucoup d’autres experts, favorables et défavorables aux OGM, avant que je ne me prononce ne tant que ministre sur la mise  en  culture des OGM en France. C’est mon expérience à cette époque qui m’a conduite à fonder avec Jean Marie Pelt et Gilles Eric Séralini le CRIIGEN en 1998.

A - Pourquoi le CRIIGEN ?

I - Rappel de l’historique du moratoire de 1997 et des graves dysfonctionnements de l’expertise.

11 - Historique du moratoire :

-          dépôt de la demande du maïs Novartis par la France (Michel Barnier) en décembre 1994. le dossier revient sur la table du conseil au premier semestre 1996, en pleine affaire du prion et de la découverte du passage de la barrière des espèces. Arbitrage du Premier ministre, contre mon avis, de soutenir la demande. Absence de vote au conseil.

-          Retour à Paris. Travail de fond pour comprendre les problèmes. Constat d’une expertise publique très faible voire inexistante mais en revanche toute-puissance, sans aucun contre-pouvoir des experts favorables aux OGM notamment à la CGB de l’époque présidée par Axel Kahn. Constat de l’absence totale de débat dans cette commission, absence de votes ; de plus, lors des auditions très nombreuses auxquelles je procède, des contre-vérités majeures me sont assénées comme des vérités d’évangile, par exemple l’impossibilité de voir disséminer  les pollens issus de maïs OGM  avec une contamination au motif que le maïs n’existe pas à l’état sauvage en Europe, ce qui est une ineptie.(...) Lire la suite

Repost 0
Published by Corinne Lepage - dans OGM
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 07:00

APPEL A LA MOBILISATION

Gilles-Eric-Seralini.jpgPour le respect de la controverse scientifique et de l’expertise contradictoire, venons soutenir le Professeur GILLES-ERIC SÉRALINI

23 novembre 2010
12H devant le TGI de Paris, Ile de la Cité, rue de Lutèce
14H30 réunion publique (Péniche Alternat, Quai de la Tournelle)

Marianne Buhler, membre du bureau politique, représentera CAP21 à cette manifestation et prendra la parole pendant la réunion qui se tiendra pendant le procès.
Les contre-expertises menées par G.-É. Séralini et ses collègues sur les mais OGM commercialisés par Monsanto remettent en question la capacité pour ce dernier de démontrer formellement l’innocuité des trois maïs. Contrairement aux analyses réalisées par la firme, les travaux de G-.E.Séralini et de ses collègues ont été soumis au processus d’évaluation critique par les pairs avant d’être publiés en 2007 et en 2009.
Ces résultats interrogent le bien fondé des autorisations octroyées par la Commission Européenne sur avis de l’Agence Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA) pour la consommation animale et humaine de ces trois maïs. Ils ont suscité de vives réactions de Monsanto, de l’EFSA ainsi que d’autres organismes de contrôle des aliments et d’évaluation des OGM à travers le monde. Mais depuis quelques semaines, G-é Séralini est également la cible d’attaques et de pressions morales émanant d’une partie de la communauté scientifique.

Tout le détail de la journée sur le site de la Fondation Sciences Citoyennes

Signez SVP la pétition ici

 

Repost 0
Published by cap21 - dans OGM
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 16:42

03-03-2010

LEPAGE-Corinne7.jpgAlors que la Commission Européenne s’apprête aujourd’hui à annoncer l’autorisation de culture d’une pomme de terre génétiquement modifiée, Corinne Lepage, député européen, vice-présidente de la commission Environnement du Parlement, affirme sa détermination à dénoncer et à s’opposer à une véritable offensive pro-OGM de la part de José-Manuel Barroso et du nouveau Commissaire européen à la santé et à la protection des consommateurs, John Dalli.

« Cette décision de reprendre les autorisations de dissémination d’OGM dans l’environnement, en évacuant le débat sur leurs risques, est inacceptable et constitue une véritable déclaration de guerre à l’égard des citoyens européens majoritairement opposés aux cultures OGM, de la part de M. Barroso » affirme Corinne Lepage.

« Si c’est cela le "changement" que M. Barroso avait promis au Parlement avant son investiture, cela augure mal de la politique environnementale et sociale de la nouvelle Commission. »

« M.  Barroso veut ouvrir les vannes aux OGM au niveau européen et espère faire passer la pilule des risques mal évalués pour la santé en laissant les gouvernements décider de leur mise en culture ou non sur leur territoire national, afin de passer outre les blocages au sein du Conseil des Ministres. Cela ne change évidemment rien à la protection de la santé des consommateurs, au contraire, la volonté de M. Barroso est de réduire encore les études préalables qui restent secrètes » analyse Corinne Lepage.

La pomme de terre de BASF modifiée génétiquement pour produire plus d’amidon serait la première autorisation de mise en culture d’un OGM en Europe depuis 1998. En parallèle, la Commission prévoit également de revoir les exigences d’évaluation à la baisse, alors même que les procédures actuelles de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité alimentaire) ne permettent pas une évaluation sérieuse des risques à long-terme des OGM pour la santé et l’environnement.

 « M.Barroso s’empresse de donner des gages aux pays exportateurs d’OGM alors qu’il n’a rien fait pour répondre aux exigences des Etats-membres, portées par la présidence française en 2008, d’améliorer l’évaluation des risques des OGM et de réformer le fonctionnement de l’EFSA, agence non exempte de conflits d’intérêts », dénonce Corinne Lepage. « Les OGM sont un enjeu de société qui ne peut pas être traité en dehors des procédures démocratiques, sous couvert de considérations techniques et commerciales » ajoute-t-elle.

Des procédures techniques dites de « comitologie » permettent en effet à la Commission d’autoriser des OGM en l’absence de majorité au sein du Conseil, et sans que le Parlement n’ait son mot à dire.

La Commission s’apprête également à autoriser plusieurs maïs transgéniques destinés à l’importation, à faire passer un texte détaillant les données que les industriels doivent fournir pour recevoir une autorisation, et M. Barroso et M. Dalli ont annoncé leur volonté de « re-nationaliser » les décisions de mise en culture d’OGM.

« Alors que nous devons redonner confiance à nos concitoyens dans les institutions européennes, le fait que les premières décisions de la nouvelle Commission soient d’autoriser les OGM pour satisfaire les lobbys qui les soutiennent est un détestable signal en direction de l’opinion publique européenne ».

Repost 0
Published by CAP21 - dans OGM
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 20:54

NOVETHIC.FR 08-01-2010

Agrochimie.jpgAlors que le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), instance créée par la loi sur les OGM, avait estimé fin 2009 que « les inconvénients d'une mise en culture du MON 810 l'emportent sur les avantages », il semble revenir aujourd'hui sur ses analyses. Il a en effet émis de vives réserves sur une étude menée par le CRIIGEN, qui démontre la toxicité des variétés de maïs Mon810 et Mon863.

La polémique sur le MON810, OGM qui fait actuellement l’objet d’un moratoire sur le sol français, vient de connaître un nouvel épisode. Le 11 décembre dernier, une étude menée par des chercheurs du Criigen et des universités de Caen et de Rouen, dont le professeur Gilles-Eric Séralini, démontrait la toxicité de trois maïs génétiquement modifiés de la firme américaine Monsanto- les  MON810, MON863 et NK603. Publiée dans l'International Journal of Biological Sciences, l’étude démontre que ces variétés d’OGM auraient un impact nocif sur les reins, le foie et le cœur des mammifères. "Nous avons prouvé pour la première fois au monde que ces OGM n'étaient pas sains, ni suffisamment corrects pour être commercialisés" a souligné Gilles-Eric Séralini, de l'université de Caen. En effet, les résultats de cette recherche montreraient qu'à "chaque fois, pour les trois OGM, les reins et le foie qui sont les principaux organes réagissant lors d'une intoxication alimentaire chimique, ont des problèmes". D'autres effets se faisant ressentir sur le coeur, les surrénales, la rate et les globules sanguins auraient également été constatés par les chercheurs. Bilan : les auteurs de l’étude demandent une "interdiction ferme" de l'importation et de la culture de ces variétés de maïs.

Ces résultats sont aussitôt dénoncés par l'Association française des biotechnologies végétales (AFBV), qui promeut les OGM –elle souhaitait d’ailleurs que les OGM soient « placés au coeur des priorités du grand emprunt national »-. L’AFBV estime donc que cette étude n'apporte "aucune nouvelle preuve" de la toxicité du maïs de Monsanto et ne serait qu'une "nouvelle analyse statistique et une nouvelle interprétation de données déjà existantes, en quelque sorte recyclées, et bien connues depuis longtemps".
De son côté, le député UMP de la Moselle François Grosdidier décide le 15 décembre de saisir le Haut Conseil des Biotechnologies, estimant que les résultats de l'étude "confirment le bienfondé du moratoire" décidé en France sur le maïs Mon810. Et ajoute qu'il est "urgent d'exiger l'extension du principe de précaution à toutes ces variétés de maïs autorisées pour la consommation animale et humaine dans l'Union européenne". Or, le HCB a rendu mercredi 6 janvier un avis dans lequel il estime que l’étude du Criigen « ne permet pas d'imputer aux 3 OGM une quelconque toxicité ». Avec des arguments proches de ceux de l’AFBV, il explique que l’étude "n'apporte aucun élément scientifique recevable susceptible d'imputer aux trois OGM ré-analysés une quelconque toxicité hématologique, hépatique ou rénale", précise-t-il dans son  communiqué.


Lire la suite


Repost 0
Published by www.cap21npdc.net - dans OGM
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 10:06

LE NOUVEL OBSERVATEUR - BLOG DE GUILLAUME MALAURIE

Corinne Lepage : «  POURQUOI  JE SAISIS LA JUSTICE »

En exclusivité dans le Nouvel Observateur de cette semaine, L'ex Ministre de l'environnement attaque  devant le Conseil d'Etat le décret instituant le nouvel organisme  chargé d'éclairer le gouvernement sur les choix biotechnologiques. À commencer par les OGM.  A ses yeux, l'indépendance  et la pluralité  du HCB ne sont pas garantis.

Lire la suite sur Planète, le blog de Guillaume Malaurie

Repost 0
Published by Nouvel Observateur - dans OGM
commenter cet article
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 10:36

FRANCE INFO AVEC RUE89

Ce vendredi 3 avril 2009 Parlons net a été enregistré en public à Planète Durable, à Paris, Porte de Versailles, le salon de la consommation durable.

Au lendemain du G20 et de ses annonces consensuelles, alors qu’on s’interroge sur un autre modèle de croissance et que les préoccupations environnementales deviennent de plus en plus présentes, nous avons reçu Corine Lepage, ancienne candidate à la présidentielle, auteur de « Vivre autrement » un essai paru chez Grasset. Elle quittera le plateau en avance pour aller porter à Michel Barnier, Ministre de l’agriculture une « Pétition pour la transparence sur les signes de toxicité des OGM » lancée par le CRIIGEN dont elle est la présidente. Présent également sur ce plateau Gilles Lemaire, membre d’ATTAC et Yannick Jadot, ancien porte-parole de Greenpeace, tête de liste sur la liste Europe Ecologie dans l’Ouest et dont l’ordinateur personnel semble intéresser beaucoup de monde. Enfin, on terminera l’émission avec deux spécimens rares... David Lozano et Benjamin Cahen, ils ont quitté la Société Générale, celle des stocks options, de J. Kerviel et de la retraite dorée de Daniel Bouton, pour fonder www.greenrepublic.fr, un site qui vend des produits éthiques et écoresponsables.


Un invité surprise également dans ce numéro de Parlons Net, un certain Jacques C... vient faire la bise à Corinne Lepage. Ce n’était pas prévu…


Pour interroger nos invités, Jérome Bouin du Figaro.fr et Sophie Vernet-Caillat de Rue89-Eco 89. L’émission est animée par David ABIKER.

Repost 0
Published by France Info Rue89 - dans OGM
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 08:38

 CAP21 demande une position ferme de la France sur la clause de sauvegarde


Alors que le Comité permanent de la chaîne alimentaire doit se prononcer lundi prochain sur la demande de levée des clauses de sauvegarde grecque et française sur le maïs Mon 810, la publication des conclusions de l’AFSSA ne saurait être pure coïncidence.
Cette parution dans la presse des conclusions est scandaleuse dans la mesure où le rapport est tenu secret par l’autorité tout comme les études sur lesquelles il se repose au mépris d’ailleurs du droit d’information du citoyen.
Face à l’offensive de la Commission Européenne, des lobbies agro-semenciers et des agences sanitaires, CAP21, parti fondateur du Mouvement Démocrate présidé par Corinne LEPAGE, demande au Ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo de défendre avec fermeté au Conseil de l’Europe le maintien de la clause de sauvegarde pour la culture de maïs génétiquement modifié et de rejeter l’autorisation de nouvelles variétés de maïs génétiquement modifié.
CAP21 demande par ailleurs la publication sans délai de l’avis de l’AFSSA et le lancement d’une réelle évaluation publique sur les effets à long terme des OGM sur l’environnement, les organismes vivants et la santé conformément à la position commune des ministres européens de l’environnement et aux recommandations émises dans le rapport sur la gouvernance écologique remis par Corinne Lepage à Jean-Louis Borloo.



Télézapping lemonde.fr : OGM le rapport AFSSA qui sème le doute




Repost 0
Published by CAP21 - dans OGM
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 20:28

Le conseil des ministres de l’environnement qui se réunit cette semaine à Bruxelles aura à trancher à nouveau dans le dossier des OGM et la décision qui sera prise est essentielle tant pour ce sujet que pour juger du bien fondé des critiques adressées par nombre d’européens au fonctionnement de la commission.
La question posée fait suite notamment au rapport que j’avais remis à Jean Louis Borloo en mai sur les dysfonctionnement de l’expertise communautaire en matière d’OGM comme son inexistence en matière de nanotechnologies et les pistes de solutions envisageables.

Lors de la présentation que j’en avais faite au conseil informel des ministres à Saint Cloud, en juillet, j’avais insisté sur les graves carences de l’EFSA : absence de débat pluraliste et contradictoire qui a fait que sur 500 dossiers examinés, pas un seul n’a donné lieu à un dissensus, critiques sur la gestion des conflits d’intérêt parmi les experts, absence d’évaluation des risques sanitaires, absence d’études coût-avantage…


Depuis lors, des propositions ont été faites par un panel qui proposent des améliorations mais évacuent le problème majeur : celui de l’impact sanitaire .


Voir la suite

Repost 0
Published by Corinne Lepage, France Cuture - dans OGM
commenter cet article
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 09:54

Corinne LEPAGE et CAP21 demandent la transparence la plus totale.

Il y a quelques jours l’EFSA rendait un avis défavorable à la demande d’application de la clause de sauvegarde par la France sur le maïs Mon810. Son directeur scientifique, Herman Koëter vient de démissionner, évoquant plusieurs raisons dont la surcharge excessive de travail au regard des moyens accordés et le poids trop grands des considérations politiques en amont des questions scientifiques posées.

Par ailleurs, nous avons appris avec stupéfaction que la Commission européenne tenait des réunions secrètes avec les Etats membres pour accélérer la diffusion des cultures et aliments OGM au sein de l’Union européenne. Selon The Independent on Sunday, la France aurait été représentée au cours de ces réunions par François Revol, secrétaire général adjoint de l’Elysée, proche conseiller de Nicolas Sarkozy.

Ces informations sont particulièrement troublantes.

Corinne Lepage, vice-présidente du Mouvement Démocrate et présidente de CAP21 espère que ces assertions sont fausses et attend un démenti sur ces informations. Dans le cas contraire, en écartant le ministère de l’Ecologie et du Développement durable de ces discussions, cela laisse craindre une offensive sans précédent des agrosemenciers pour imposer les OGM dans nos champs et nos assiettes.

Alors que Corinne Lepage remettait il y a quelques mois un rapport sur la gouvernance écologique à Jean-Louis Borloo, Eric Delhaye, président délégué de CAP21, dénonce la plus parfaite opacité qui règne à Bruxelles sur le dossier des OGM et demande la transparence la plus totale de la part du gouvernement français sur ce sujet.

Repost 0
Published by CAP21 - dans OGM
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 16:12

Les partisans des OGM nous expliquent que ces "plantes extraordinaires" aident à lutter contre la pauvreté et la faim dans le monde. Au lieu de se contenter de lire les revues ou les rapports de l’industrie, Andrew Mallone est allé sur le terrain. Dans cet article, il nous raconte ce qu’il a vu en Inde : "En fait, comme le montre cette enquête, c’est encore PIRE que ce que l’on craignait."

Article de Andrew Malone, paru dans le Daily Mail, le 3 novembre 2008 et traduit par Christian Berdot des Amis de la terre :

Lorsque le Prince Charles affirma que des milliers de paysans indiens se suicidaient après avoir utilisé des OGM, il lui fut reproché de jouer sur la peur. En fait, comme le montre cette enquête, c’est encore PIRE que ce que l’on craignait.

Les enfants étaient inconsolables. Prostrés dans le silence, sous le choc, et luttant pour retenir leurs larmes, ils se blottissaient contre leur mère, tandis que les amis et voisins préparaient le corps de leur père pour la crémation sur le bûcher embrasé, situé sur le sol craquelé et nu des champ derrière leur maison.

Tandis que les flammes consumaient le cadavre, l’avenir qui attend Gajanan, 12 ans et Kalpana, 14 ans est très sombre. Alors que Shankara Mandaukar avait espéré que son fils et sa fille auraient une vie meilleure grâce au boom économique que connaît l’Inde, ce qui les attend, c’est un travail d’esclave pour quelques centimes par jours. Désormais sans terre et sans toit, ils feront partie des plus pauvres, parmi les pauvres.

Shankara était un paysan respecté, un bon mari et un bon père, mais il s’est suicidé. Moins de 48 heures auparavant, et confronté à la perte de ses terres pour cause de dettes, il a bu un pesticide chimique.

Dans l’incapacité de payer l’équivalent de deux années de revenus, il était désespéré et ne voyait plus aucune issue

Sur le sol, on pouvait encore voir les traces qu’il avait laissées lorsqu’il se tordait, agonisant. D’autres paysans avaient regardé - sachant par expérience que toute intervention serait vaine - plié en deux sur le sol, hurlant de douleurs et vomissant.

Voir la suite

Repost 0
Published by Andrew Malone, Daily Mail - dans OGM
commenter cet article

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques