Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 09:00

AFP 09-01-2010

Jean-Marc Governatori, co-président de l'Alliance écologiste indépendante (AEI), a saisi la justice contre l'utilistation de la marque "Europe Ecologie" par Daniel Cohn-Bendit et les Verts affirmant que celle-ci lui appartenait depuis 2004 et qu'il allait en faire usage aux régionales.

L'avocat de M. Governatori, Me Mathieu Cordelier, indique dans un communiqué avoir saisi la justice pour "interdire l'utilisation du nom Europe Ecologie sans autorisation préalable". "La liste électorale +Europe Ecologie+ dirigée par Mme (Eva) Joly, MM. (Daniel) Cohn-Bendit et (José) Bové a été mise en place postérieurement et de manière irrégulière", ajoute-t-il.

"Sans attendre l'issue de la décision de justice", M. Governatori a décidé de faire "usage du nom Europe Ecologie pour toute prochaine élection, y incluant les régionales de mars 2010".

Dès lors, "Il y aura deux listes Europe Ecologie partout" aux régionales de mars, affirme samedi à l'AFP M. Governatori, tête de liste AEI en Ile-de-France. Celle qu'il défend porterait le nom d'Alliance écologiste indépendante-Europe Ecologie.

M. Governatori souligne qu'après sa campagne aux européennes de 2004 sous le nom "la France d'en bas", il avait "réservé" la marque Europe Ecologie, qu'il estimait plus porteuse, auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) et en avait fait usage à diverses occasions.

En 2009, ses démarches auprès d'Europe Ecologie, rassemblement constitué notamment par Daniel Cohn-Bendit et les Verts, pour qu'"ils cessent d'utiliser cette marque" étaient restées vaines, ajoute-t-il.

En mars 2009, il avait co-fondé l'Alliance écologiste indépendante, regroupant le Mouvement écologiste indépendant d'Antoine Waechter, Génération Ecologie et France en Action qu'il préside. L'Alliance avait recueilli près de 4% aux européennes de juin.

En octobre dernier, l'AEI était entrée en négociation avec Europe Ecologie et le MoDem pour un accord aux régionales mais les pourparlers avaient échoué. "Nous pensons que l'écologie ne peut être ni de droite ni de gauche", explique M. Governatori.

"Aujourd'hui, nous sommes toujours ouverts pour nous mettre autour de la table et discuter" d'un accord, ajoute M. Governatori, tête de liste AEI en Ile-de-France.

Repost 0
Published by AFP - dans Politique
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 07:00

Corinne Lepage salue l’extraordinaire dimension donnée par Philippe Seguin à la Cour des Comptes

Ph.SEGUINPhilippe Seguin avait le cœur profondément républicain et l'intégrité chevillée à l'âme. Il incarnait un gaullisme social dont il était l’un des derniers porteurs.

Corinne Lepage tient particulièrement à saluer l’extraordinaire dimension que Philippe Seguin a donné à la cour des comptes, depuis qu’il occupait le poste de Premier Président de cette institution. Il a su lui redonner toute son importance politique et son indépendance en dénonçant à longueur de rapports les dérives des finances publiques avec une opiniâtreté exemplaire, que ce soit en soulevant les sommes exorbitantes allouées par la Présidence de la République à la réalisation de sondages, en soulignant l'inefficacité de la dépense publique en matière de formation professionnelle ou les problèmes de gestion de la lutte contre le chômage.

Cette nouvelle dimension de la Cour des Comptes, et cette indépendance d’esprit incontestable, étaient plus que jamais indispensables, au regard des dysfonctionnements de plus en plus graves de nos institutions.

Il a fait preuve de la même ténacité pour faire basculer dans le XXI° siècle l'institution qu'il dirigeait avec une grande fermeté, lui donnant de nouvelles dimensions en matière d'évaluation des politiques publiques et de certification des comptes.

Cette tâche n'était pas encore achevée, sa mort laisse un grand vide au moment où ces missions se révèlent particulièrement nécessaires pour maîtriser la dépense publique. Nous ne pouvons qu'espérer que, par respect pour sa mémoire, son successeur ait une indépendance et un sens des valeurs comparables.


Corinne Lepage, présidente de CAP21

Repost 0
Published by CAP21 - dans Politique
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:21

ACTU-ENVIRONNEMENT 15-11-2009

Encensés par la majorité, les 5 Mds d'euros dédiés au volet ''Développement Durable'' du Grand Emprunt, arbitré hier par Nicolas Sarkozy, sont vivement critiqués par les écologistes notamment pour ce qui concerne les aides au nucléaire. Réactions.

Le Président de la République Nicolas Sarkozy a suivi la commission Rocard-Juppé et présenté le 14 décembre ses arbitrages concernant le Grand Emprunt fixé à 35 milliards d'euros qui sera lancé en 2010, dont 11 milliards d'euros iront notamment à l'enseignement supérieur et la formation, 8 milliards pour la recherche (biotechnologies, nanotechnologies,...), 6,5 milliards d'euros pour l'industrie et PME (aéronautique, automobile, ferroviaire,...), et 4,5 milliards d'euros dédiés à l'économie numérique.

5 milliards d'euros sont officiellement identifiés pour la catégorie ''Développement Durable'' (DD) dont 2,5 milliards pour les énergies renouvelables et décarbonées, 1 milliard pour le nucléaire ''de demain'' (4e génération), 1 milliard pour les transports (véhicules du futur) et l'urbanisme durables et 500 millions d'euros pour la rénovation thermique via l'Agence Nationale de l'Habitat (Anah).

A l'instar de la majorité gouvernementale qui a salué le choix des investissements de l'Etat, le Ministre du Développement durable Jean-Louis Borloo s'est réjoui hier dans un communiqué de l'annonce du Président et a estimé que les ''choix opérés à cette occasion confortaient la stratégie française de développement d'une nouvelle croissance, respectueuse des équilibres naturels et humains : la croissance verte''. ''Fidèle aux conclusions du Grenelle Environnement et aux positions françaises à Copenhague, l'Emprunt national marque une fois de plus la place centrale que nous réservons au développement durable dans nos choix collectifs pour renforcer la croissance'', a-t-il ajouté.


Lire la suite
Repost 0
Published by ACTU-ENVIRONNEMENT - dans Politique
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 07:00

MARIANNE2 23-11-2009 ET LE POINT DE VUE DE CAP21

Obsession de longue date de l'UMP, la disparition des humanités dans les classes est à l'ordre du jour. Le ministre de l'éducation nationale devrait annoncer dans les jours qui viennent la suppression de l'histoire et de la géographie comme matières obligatoires dans les classes scientifiques.

On vient d’apprendre que le Ministre de l’Éducation Nationale, M. Luc Chatel, a décidé de supprimer l’Histoire et la Géographie comme matières obligatoires en Terminale Scientifique. Il se propose néanmoins de les maintenir dans un cadre optionnel. Ce nouvel épisode de la réformite aiguë de tout Ministre de l’Éducation Nationale laisse anéanti et scandalisé. Ceci d’autant plus que ce n’est pas trahir un secret que de révéler que le Ministère avait commencé par reculer et par admettre que sa réforme n’était pas fondée, en rétablissant l’Histoire et la Géographie dans le cursus des disciplines obligatoires en Terminale Scientifique.

Lire la suite

 

COMMUNIQUE CAP21 NORD PAS DE CALAIS

26-11-2009

 

CAP21 Nord - Pas de Calais est scandalisé par ce projet qui va à contresens d'une société souhaitant cheminer dans le sens du développement durable. En effet, le développement de nouveaux produits, procédés, services est souvent du ressort des agents, techniciens, cadres scientifiques, techniques, administratifs ou de gestion qui auront suivi  le cursus des classes S.

 

Il n' y a pas de développement durable (et pour CAP21, l'éducation et l'enseignement en constituent une "quatrième dimension")  sans un solide bagage donné à tous les fucturs acteurs du monde de demain.

Ce bagage ne doit pas se résumer à une somme de connaissances immédiatement opérationnelles ou réduites à des "recettes". Le technicien, gestionnaire et scientifique de demain doit être armé pour devenir un homme libre capable de saisir les enjeux des innovations, des initiatives qu'elles viennent du monde industriel, tertiaire, non-marchand ou des politiques. Cet équipement intellectuel indispensable puisse une partie de ses sources dans l'enseignement des "Humanités" : philosophie, histoire, géographie, littérature française et étrangère, ... langues et cultures étrangères, histoire des sciences. Tout ce bagage éclaire, enrichit, stimule le discernement du futur homme en situation de responsabilité. Oui, il ne peut y avoir de futur prometteur sans capacité de discernement  et de questionnement éthique sur ce qui peut constituer en enrichissement ou une atteinte au bien commun de notre humanité, de notre planète.

La place des Humanités (avec en particulier l'enseignement de l'histoire et la géographie)  est donc essentielle d'autant plus que notre XXième siècle a été dramatiquement marqué par l'utilisation perverse et même monstrueuse de la science au service de la destruction d'une partie de l'humanité.

Alors que vise-t-on avec ce projet ? Est-celui de la mise sur le marché du travail de personnes sans cultures, sans repères, serviles et prêts à tout pour satisfaire la cupidité d'une petite caste dominante ?

Paul Ricoeur : "L'éthique est la visée de la vie bonne avec et pour autrui dans des institutions justes", in Soi-même comme un autre (1990).

François Rabelais : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" in Pantagruel (1532).


Les auteurs : M.E., docteur-ingénieur, ancien enseignant-chercheur en grandes écoles et chargé de cours en formation humaine, éthique et sociale. B.T., géographe, ancien professeur agrégé et proviseur de lycée.

Repost 0
Published by Marianne2 et CAP21 - dans Politique
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 09:03

RUE89 18-11-2009

par Corinne Lepage

La dégringolade de la France dans le classement de l'indice de perception de la corruption publié par Transparency International (sept places en deux ans, 24e rang mondial) devrait être un signal fort pour mettre la parole publique autour de l'exemplarité en accord avec les actes.

Malheureusement, la situation déjà très dégradée va devenir catastrophique : une émission récemment diffusée sur Canal+ l'a parfaitement décrite avec des images et des propos courageux qui tranchent avec le non-dit habituel. Elle va empirer si l'on rompt avec les obligations résultant de la convention européenne des droits de l'homme qui exigent un juge indépendant et l'accès à un procès équitable d'une part, le droit au contrôle de l'usage des fonds publics d'autre part.

Lire la suite


Visualiser la carte interactive de l'indice de corruption par pays


NdlR Qu’est-ce que Transparency International ?

Transparency International (TI) est la principale organisation de la société civile qui se consacre à la lutte contre la corruption. TI sensibilise l’opinion publique aux effets dévastateurs de la corruption et travaille de concert avec les gouvernements, le secteur privé et la société civile afin de développer et mettre en œuvre des mesures visant à l’enrayer.

TI, qui comprend environ 80 sections nationales dans le monde, a son secrétariat international basé à Berlin en Allemagne. Créée en 1993 par un ancien directeur de la Banque mondiale, l’allemand Peter Eigen, TI est présidée depuis 2005 par la canadienne Huguette Labelle, chancelière de l’Université d’Ottawa et ancienne présidente de l’agence canadienne de développement.

Le mode de fonctionnement de l'organisation est très décentralisé. Si le secrétariat international joue un rôle d'impulsion, de coordination et d'élaboration d'outils communs, les sections nationales disposent d'une large autonomie d'action. Chaque section détermine elle-même son plan d'action, ses objectifs et l'allocation de ses moyens, s'autofinançant à l'intérieur d'une stratégie d'ensemble discutée chaque année en assemblée générale.

Transparency International est implanté en France sous le nom "Transparence Internationale France".

Repost 0
Published by RUE89 - dans Politique
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 17:21

LE BLOG DU MONDE DIPLOMATIQUE 09-11-2009

Ce sera un petit Elysée volant : l’Air Force One français comprendra un poste de transmissions dernier cri, des installations médicales, une salle de réunion, un bureau, une chambre à coucher avec salle de bains, un système de leurres antimissiles, etc. L’avion présidentiel ne sera cependant pas disponible avant la fin de l’année prochaine : il faudra un an pour aménager en « Air Sarko one », l’Airbus A330 racheté à Air Caraïbes (tout un programme !) - le tout sur les crédits du ministère de la défense, ce qui ajoute à l’indignation de plusieurs députés de l’opposition.

Lire la suite

Repost 0
Published by www.cap21npdc.net - dans Politique
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 13:31

Une petite délégation de responsables de CAP21  venant de différentes villes de la région a participé au Forum organisé par le Rassemblement des Ecologistes du Nord-Pas de Calais qui a eu lieu ce samedi  7 novembre à l'Atria à Arras. Un contact fructueux a été établi avec les responsables du Rassemblement des Ecologistes, organisateur de ce forum dont Mélanie Vallée, Céline Scavennec et  Sandrine Rousseau. La délégation a pu s'entretenir avec Jean-François Caron, Maire de Loos-en-Gohelle, Vice-président du Conseil Régional et chef de file pour la future liste EE/Verts. M.E.

LA VOIX DU NORD 09-11-2009

Profitant du phénomène d'aspiration généré par leur succès aux élections européennes, les Verts et Europe Écologie planchent sur la prochaine échéance, les régionales. En organisant des débats dans toute la région, alimentant de plus belle la réflexion sur l'action politique, en relation avec les compétences et attributions d'une institution comme la région : ce sont les forums régionaux de l'écologie.

À chaque date son thème : « Changer l'économie », à Valenciennes ; « Faire avec la nature », à Saint-Omer ; « L'humain n'est pas une marchandise », à Lille. Quatrième date: Arras, où élus, responsables associatifs, agriculteurs, intellectuels ou scientifiques se sont penchés sur « La place de l'autre : contre l'ensauvagement libéral ».

Etaient particulièrement visés les cas des migrants et des prisonniers, sur fond de politique sécuritaire. Des près de quatre heures de débats sont revenus surtout des témoignages, des constats, des expériences plus ou moins heureuses, et des formes de résistance à la politique gouvernementale. Notamment sur la question des migrants. Quel rôle pourrait jouer la Région dans ce dossier, dirigé depuis les ministères et le palais présidentiel ? Difficile d'y répondre.

Idem sur le sujet des prisons. Hormis un état des lieux dressé par Gilles Chantraine, sociologue, Michel Jouannot, de l'Association des visiteurs de prisons, et Florence Aubenas, présidente de l'Observatoire international des prisons, entre autres, difficile d'assimiler le rôle de la Région. Restent les questions, souvent pertinentes, lâchées ça et là, qui alimentent la réflexion quelle que soit l'échéance électorale : « À quoi sert la prison ? On n'a rien trouvé de mieux. Cette chose existe par défaut », estime Florence Aubenas. « Comment punir aujourd'hui ? », lance-t-elle, partant du postulat que « personne ne conteste que la prison est l'école du crime, même l'université. » Les réponses, ce n'est pas ce qu'était venue chercher l'assistance.


Prochains forums : le 21 novembre à Calais sur la santé,et le 5 décembre à Roubaix sur les émissions de CO2.

Repost 0
Published by La Voix du Nord + M.E. - dans Politique
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 15:39

Les coups de gueules répétés de Daniel Cohn-Bendit à l'égard des Verts témoignent de la difficulté de changer de logiciel. Le succès de l'Europe écologie aux élections européennes n'est pas le succès des Verts ; il traduit l'espoir porté par Dany Cohn-Bendit de sortir l'écologie politique de l'ornière dans laquelle elle se trouvait en ouvrant les portes vers les non-verts principalement représentés par l'arrivée de quelques responsables associatifs et d’Eva Joly.

La bataille qui se joue aujourd'hui est celle de transformer cette alliance de circonstance en une nouvelle forme d'action politique dans laquelle d'autres partis politiques que les Verts pourraient trouver leur place. C'est précisément ce que les Verts refusent considérant qu'ils doivent être la seule force organisée au sein du mouvement en formation et par voie de conséquence décider du sort de tous les autres.

Il va de soi qu'une telle attitude est inacceptable sur la forme comme sur le fond. L'union de tous les écologistes et au-delà de tous ceux qui considèrent que la question de la soutenabilité est la question première qui commande toutes les autres, passe évidemment par une organisation qui respecte tous les participants, faute de quoi Europe écologie se réduira comme une peau de chagrin aux seuls verts et quelques assimilés, qui ne répondront évidemment pas l'immense espoir suscité par les Européennes.

Mais, il ne s'agit pas seulement de la forme; il s'agit également du fonds. Les Verts, en particulier français, portent une idéologie très marquée à l'extrême gauche, même si le secrétariat général actuel ouvre davantage. Or, la construction d’Europe Ecologie et plus généralement d'un grand mouvement d'écologie politique passe par une synthèse des différentes réponses que les écologistes proposent à l'analyse commune qu'ils font de la situation actuelle. La fermeture , voire le sectarisme dont certains Verts font preuve rend impossible cette réflexion pourtant indispensable.

Si ce comportement persistait, il rendrait inévitable le maintien du morcellement actuel et les tentatives, difficiles, de transformer des partis traditionnels en partis effectivement porteurs de développement soutenable.

Le sujet est d’autant plus fondamental que le sujet de la démocratie et des libertés va s’avérer comme le partenaire incontournable du débat écologique. Comment en effet, dans le monde très largement non démocratique et où, dans les démocraties, les tentations autoritaires et de surveillance sont de plus en plus grandes (ce qui n'empêche évidemment pas les mêmes qui veulent plus de surveillance de se battre pour la dérégulation) trouver la voie d'une gouvernance démocratique d'une répartition plus équitable ? Les ponts entre démocratie et écologie doivent plus que jamais être lancés. La biodiversité politique est nécessaire aussi en écologie politique.

La question du libéralisme économique, de la régulation, de la décentralisation économique et énergétique, de la liberté de circulation de l'information sont des sujets essentiels dans les solutions qui peuvent être mises en place pour répondre aux défis écologiques.

Pour toutes ces raisons, il est plus que souhaitable que le discours raisonnable Daniel Cohn-Bendit soit entendu des Verts.

En attendant, il semble qu’une belle occasion de créer une force capable de dynamiser et d’innover soit en passe d’être perdue.


Corinne Lepage

Repost 0
Published by CAP21 Corinne Lepage - dans Politique
commenter cet article
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 21:35

 Discours prononcé lors de la clôture des Universités d'été du Modem 2009 le 6 aout 2009

Comment doit-il s'inscrire dans la construction d’un nouveau modèle de développement compatible avec la finitude de nos ressources physiques et naturelles?
Pour répondre à ces questions, il faut comprendre combien le fond et la forme sont liés et combien notre capacité à faire évoluer notre système démocratique conditionne notre capacité à répondre aux enjeux immenses et multifactoriels auxquels nous sommes confrontés.


Nous avons fondé le MODEM parce que nous avions l’intuition que notre affranchissement d’une structure antérieure et conventionnelle était une formidable chance de renouveler à la fois les responsables, les méthodes et le projet et répondait à l’attente exprimée par des millions de nos concitoyens lors de l’élection présidentielle.


Non seulement nous n’avons pas le droit d’échouer mais encore avons nous le devoir de l’exemplarité et de l’éthique dans nos modes de fonctionnement interne, dans l’exercice de nos responsabilités politiques. Démocrates, nous avons à construire une démocratie interne exemplaire qui puisse, non seulement donner envie à nombre de nos concitoyens de nous rejoindre ou à tout le moins de nous soutenir, mais encore servir d’expérimentation pour une amélioration du fonctionnement global de la démocratie. Soyons créatifs et révolutionnaires au sens où l'entendait Pierre Mendès-France: « La République doit se construire sans cesse car nous la concevons éternellement révolutionnaire, à l'encontre de l'inégalité, de l'oppression, de la misère, de la routine, des préjugés... »


Notamment, l’e-démocratie, le mandat unique, la transparence dans les modes de fonctionnement, la collégialité, l’expression de votes voire d’opinions minoritaires, l’association de la société civile aux débats des partis politiques voire davantage sont devenus des données indispensables dont nous devons être les promoteurs.

 

Voir la suite

Repost 0
Published by Corinne Lepage - dans Politique
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 10:14

MARIANNE2.FR

En épluchant les comptes de la Présidence de la République, la Cour des comptes a mis à jour un cabinet chargé de jouer les intermédiaires entre l’Elysée et des instituts de sondages. Problème : certains des sondages payés par la Présidence auraient atterri dans des journaux. Mis en cause, OpinionWay dément...

Voir la suite

Voir aussi sur le site Libération : La rédaction du Figaro demande l'arrêt des sondages Opinion Way

Repost 0
Published by www.cap21npdc.net - dans Politique
commenter cet article

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques