Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Prévision Météo

Sites à utiliser ... sans retenue

Corinne Lepage présente sa campagne présidentielle et ses propositions sur le site www.corinnelepage.fr et a créé aussi le site "à vos droits citoyens" avec 10 propositions mises en débat pour renouveler notre constitution et donc le fonctionnement de notre démocratie www.avosdroitscitoyens.fr

Le site sur les gaz non conventionnels et les risques liés à leur exploitation créé par CAP21 : http://deleaudanslegaz.com

8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 07:00

LE MONDE

Daniel Cohn-Bendit veut qu'Europe Ecologie soit le pivot de la reconstruction à gauche.

Il ne sera candidat à rien. Ne veut ni investiture future ni titre interne chez les Verts. Les élections européennes étaient sa "dernière campagne", répète-t-il. Mais Daniel Cohn-Bendit veut peser de tout son poids pour voir émerger une nouvelle force politique, plus large que les Verts, dans l'année qui vient. Il restera à cette fin le "parrain" d'Europe Ecologie.

Son "rassemblement des écologistes" a su s'imposer face au MoDem et concurrencer sévèrement le PS. Il veut maintenant l'ancrer durablement dans le paysage politique. L'ancienne tête de liste a dessiné son plan de bataille pour les deux ans à venir, samedi 4 juillet, devant les quelque 600 personnes rassemblées pour l'Ecolo Day à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).
Ceux qui pensaient que les écologistes pourraient revenir à leurs anciennes alliances ou en nouer de nouvelles sont désormais prévenus. Plus question pour eux d'être les supplétifs d'un PS en quête de renouveau. L'ère des places offertes contre un ralliement dès le premier tour est révolue, a expliqué le député européen. Les Verts ne serviront pas davantage de bouée de sauvetage à un MoDem affaibli par les erreurs de François Bayrou. Ce n'est pas de leur côté que ses amis chercheront de partenaires privilégiés, a-t-il précisé.

 

Voir la suite

Repost 0
Published by Le Monde - dans Politique
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 08:31

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : UN PREMIER BILAN CONTRASTÉ DES ENGAGEMENTS PRESIDENTIELS DE NICOLAS SARKOZY

Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, l'organisation Transparency  International en France se félicite des avancées obtenues sur plusieurs sujets importants tels que celui des paradis fiscaux, mais exprime ses vives inquiétudes quant aux effets prévisibles de plusieurs projets de réformes sur la capacité de la justice française à traiter les dossiers politico-financiers.

Paris, 13 mai 2009

Loi du 13 novembre 2007 relative à la lutte contre la corruption, rôle moteur de la France dans la relance du combat international contre les abus des paradis fiscaux, durcissement du secret défense opposable aux enquêteurs, annonces présidentielles de suppression du juge d’instruction et de dépénalisation de la vie des affaires, allégement des procédures de passation des marchés publics : en deux ans de Présidence de Nicolas Sarkozy, nombreuses sont déjà les initiatives prises par le gouvernement et la majorité parlementaire qui ont eu une incidence directe sur le cadre législatif et institutionnel de prévention et de lutte contre la corruption.

Ces multiples évolutions, déjà mises en oeuvre pour certaines et en cours d’examen pour les autres, conduisent TI France à dresser un premier bilan des engagements électoraux du Président de la République, au moment où celui-ci achève la deuxième année de son quinquennat. Durant la campagne électorale, TI France avait en effet pris l’initiative d’adresser un questionnaire appelant les 12 candidats à prendre publiquement position sur des mesures précises qui lui paraissent de nature à promouvoir l’intégrité et la transparence, tant dans la vie publique que dans la vie économique.
Du point de vue de TI France, certaines des réformes et initiatives mises en oeuvre depuis mai 2007 constituent des avancées réelles dont il faut se féliciter. D’autres, au contraire, appellent des interrogations, si ce n’est de vraies inquiétudes.

...

Voir la suite

Télécharger le rapport complet

NdlR : Transparency International (TI) est la principale organisation de la société civile qui se consacre à la lutte contre la corruption. TI sensibilise l’opinion publique aux effets dévastateurs de la corruption et travaille de concert avec les gouvernements, le secteur privé et la société civile afin de développer et mettre en œuvre des mesures visant à l’enrayer.

TI, qui comprend environ 80 sections nationales dans le monde, a son secrétariat international basé à Berlin en Allemagne. Créée en 1993 par un ancien directeur de la Banque mondiale, l’allemand Peter Eigen, TI est présidée depuis 2005 par la canadienne Huguette Labelle, chancelière de l’Université d’Ottawa et ancienne présidente de l’agence canadienne de développement.

Le mode de fonctionnement de l'organisation est très décentralisé. Si le secrétariat international joue un rôle d'impulsion, de coordination et d'élaboration d'outils communs, les sections nationales disposent d'une large autonomie d'action. Chaque section détermine elle-même son plan d'action, ses objectifs et l'allocation de ses moyens, s'autofinançant à l'intérieur d'une stratégie d'ensemble discutée chaque année en assemblée générale.

Repost 0
Published by Transparency International - dans Politique
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 11:35

ll s'est mis à dos quasiment tous les enseignants ... Il s'est opposé au désamiantiage de la faculté de Jussieu pendant des années. Il nie l'existence du réchauffement climatique et s'est révélé un ardent défenseur du "tout nucléaire" pour la France ... Il conteste l'existence même du principe de précaution pourtant rarement mobilisé concrètement en France.

Ce négationniste de l'écologie est un vrai danger pour la France. De surcroit, quelle image allons-nous donner de la France en Europe et dans le monde avec cet individu revenant au pouvoir ?

Arrêtons ce cauchemar ! M.E.

Rejoignez le groupe sur Facebook

ARTICLE  "LE MONDE"

M. Sarkozy veut confier à Claude Allègre un ministère de l'innovation et de l'industrie, M. Sarkozy veut confier à Claude Allègre un ministère de l'innovation et de l'industrie

Officiellement, Nicolas Sarkozy n'en souffle mot à personne, mais tout le monde en parle. Chez les ministres et les conseillers du pouvoir monte une véritable inquiétude, mêlée d'indignation : Claude Allègre devrait entrer au gouvernement dans la foulée des élections européennes du 7 juin pour s'occuper de l'innovation et de l'industrie.


Ici, on redoute de le voir rogner sur ses prérogatives, là, de semer la tempête, lui qui s'était mis à dos les enseignants, il y a dix ans, en appelant à "dégraisser le mammouth". L'ancien ministre de l'éducation de Lionel Jospin décroche son téléphone sur un ton bougon : "Je n'ai rien à dire. Je suis dans mon labo en train d'écrire un article scientifique. Le reste, c'est de l'agitation." A 72 ans, le scientifique, qui avait refusé d'entrer au gouvernement en 2007, a l'assurance de ceux qui n'ont plus grand-chose à prouver et à qui l'on a fait des promesses. "Nos conversations ne concernent que le président de la République et moi-même", assène M. Allègre, qui a fait un demi-acte de candidature. "Je ne serai plus jamais ministre de l'éducation nationale", a-t-il expliqué le 10 mai au Journal du dimanche, après avoir précisé qu'un "MITI" français, le fameux ministère du commerce international japonais, "c'est le genre de chose qui m'intéresse et qui intéresse le président de la République".


Voir la suite

Repost 0
Published by Le Monde - dans Politique
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 08:28

LES BLOGUEURS ASSOCIES

Cet article paru sur le site de Marianne2 montre que la France a encore beaucoup de chemin à faire pour prétendre au titre utopique de démocratie parfaite. M.E.

Un très sérieux classement des démocraties dans le monde est publié par l'Economist Intelligence Unit. Cette fois, il plombe la France qui ne se retrouve qu'au 25ème rang mondial, derrière la Nouvelle Zélande, la Grèce et les Etats-Unis. Focus.

Sacré boulot que celui réalisé par l'EIU (Economist Intelligence Unit) : ils ont réalisé un classement mondial de la démocratie, distinguant les démocraties parfaites, les démocraties imparfaites, les régimes hybrides et les régimes autoritaires. Ouf, on a eu chaud : il n'y a que 30 démocraties parfaites, et on figure au 25ème rang, en France ! L'EIU distingue 5 catégories pour établir son classement : processus électoral et pluralisme, libertés civiles, fonctionnement du gouvernement, participation politique et culture politique.

Comme le précise le rapport, «Free and fair elections and civil liberties are necessary conditions for democracy, but they are unlikely to be sufficient for a full and consolidated democracy if unaccompanied by transparent and at least minimally efficient government, sufficient political participation and a supportive democratic political culture ». Des élections libres et justes et des libertés civiles, c'est bien, mais pas suffisant si pas accompagné d'un gouvernement un minimum efficient et de transparence, d'une participation aux élections correcte et d'un véritable soutien culturel à la démocratie dans le pays. Bons critères, je trouve. 30 nations vivent en démocratie parfaite, 50 en démocratie imparfaite, 36 en régime hybride et 51 en régime autoritaire.


Voir la suite

Repost 0
Published by Marianne2 - dans Politique
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 10:40

Dans le cadre d'une visite « éclair » à notre Région de François BAYROU, accompagné de Corinne LEPAGE et d'Olivier HENNO, (nos futurs représentants au parlement européen) un débat ouvert aux militants, suivi d'un « pot » amical, a été organisé à Lesquin ce lundi 9 mars à 19h30.

Le compte-rendu d'Isabelle d'ORGEVILLE, délégué départemental CAP21 pour le Nord :

François BAYROU, présent une vingtaine de minutes, s'est exprimé sur les rencontres de « terrain » de la journée (Centre Hospitalier d'Arras entre autres, France 3, ...), a formulé ses critiques au gouvernement actuel (concentration des pouvoirs, gestion de la crise financière, etc...) et a apporté son soutien à nos 2 candidats européens du grand Nord-Ouest en rappelant que ces élections sont importantes pour notre « famille » politique, car elles nous permettent de réaffirmer une identité de l'Europe dans la droite ligne de Robert SCHUMANN, son fondateur et notre position d'indépendance originale (...) ».


Après une brève intervention générale d'Olivier HENNO, Corinne LEPAGE s'est longuement exprimée sur la campagne européenne qu'elle souhaite que nous défendions tous ensemble.


Elle évoque son enthousiasme pour tout ce que nous allons pouvoir accomplir ensemble, sa volonté de pouvoir « agréger » de nouveaux adhérents et de nouveaux militants, sa volonté d'être sur le terrain et à l'écoute des citoyens, pour comprendre les problèmes que se posent les gens et mieux penser pour mieux proposer.

Elle articule et décline notre « positionnement » politique autour de 3 mots: courage, imagination et humanisme.


Voir la suite du compte-rendu

Repost 0
Published by Isabelle d'Orgeville - dans Politique
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 07:00

Comité pour la réforme des collectivités locales présidé par E.Balladur :

« Il est temps de décider » - Rapport au Président de la République

Etudier les mesures propres à simplifier les structures des collectivités locales, clarifier la répartition de leurs compétences et permettre une meilleure allocation de leurs moyens financiers, et formuler toute autre recommandation qu'il jugera utile, telles étaient les missions confiées au Comité pour la réforme des collectivités locales constitué par décret en octobre 2008 et présidé par Edouard Balladur.

Dans son rapport, le Comité recommande notamment de : favoriser les regroupements volontaires de régions et de départements par des dispositions législatives ; avant 2014, achever d'une part la carte de l'intercommunalité et rationaliser d'autre part la carte des syndicats de communes ; ne plus créer de nouveaux « pays » au sens de la loi du 4 février 1995 ; créer par la loi onze premières métropoles, à compter de 2014 (Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Nice, Strasbourg, Rouen, Toulon et Rennes) ; confirmer la clause de compétence générale au niveau communal (métropoles, communes nouvelles issues des intercommunalités et autres communes) et spécialiser les compétences des départements et des régions ; etc.

En complément du rapport sont présentés des observations personnelles des membres du comité ainsi que les deux projets de loi proposés par Edouard Balladur : projet de loi de réforme des collectivités locales, projet de loi portant création de la collectivité territoriale du Grand Paris.


Télécharger le rapport

Repost 0
Published by Documentation Française - dans Politique
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 09:50

La crise guadeloupéenne illustre une fois encore à quelles impasses et quels dangers l’injustice et l’immoralité peuvent conduire.


Comment contester le bien-fondé des revendications des ultra-marins confrontés à des prix supérieurs de 30 à 40 % de ceux de la métropole avec des revenus très largement inférieurs ?

Comment contester la légitimité de leurs demandes de voir appliquer la loi républicaine en outre-mer, à commencer par le droit de la concurrence où une entreprise est manifestement en abus de position dominante sans que cela ne paraisse émouvoir personne et contrôle par exemple 43% des surfaces de vente en Martinique alors que la limite maximale est de 25% ?

De même que la SOLA, filiale de Total a le monopole de la fourniture d’essence avec les prix que l’on connait ? Comment ne pas partager leur exaspération de ne pas voir appliquer les mêmes normes sanitaires qu’en métropole s’agissant de pollution ou de produits toxiques comme le paraquat , maintenu en Martinique jusqu’à ce que la cour de justice des communautés européennes finisse par l’interdire ?

Comment ne pas comprendre le sentiment de mépris dont l’immense majorité de la population se sent l’objet quand lignes de partage sociales rejoignent les lignes de partage raciales et tout le pouvoir appartient aux mêmes ?

Comment ne pas entendre la demande de République portée par l’immense majorité des ultra marins qui se considèrent comme oubliés par elle –et le long silence du Président a conforté ce sentiment- au sens où un traitement dans la dignité et l’égalité républicaine ne lui est pas accordé.


 

Voir la suite

Repost 0
Published by Corinne Lepage, France Culture - dans Politique
commenter cet article
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 07:00
Le rapport du comité pour la réforme des collectivités locales, présidé par Edouard Balladur, propose une révision de l'organisation du territoire dans sa répartition, son fonctionnement et son mode de gouvernement.

Un nombre restreint de régions. A ce stade, la commission a retenu la création de 15 régions "de taille européenne", au lieu de 22 actuellement en France métropolitaine, redécoupées sur la base du volontariat et de l'incitation. En l'état actuel, toute modification doit être acceptée par les assemblées concernées. Différents scénarios ont été avancés : le rapprochement des deux Normandie, de Rhône-Alpes et de l'Auvergne, de Bourgogne et de Franche-Comté, le dépeçage de la Picardie, de Poitou-Charentes, ainsi qu'un redécoupage de l'Ile-de-France.


Pas de fusion région-département mais un conseiller territorial. La fusion entre les régions et les départements a été écartée. Le comité envisage toutefois de limiter leurs capacités d'intervention, en les spécialisant dans des secteurs définis. Les régions prendraient en charge les collèges avec les lycées.

Pour ramener le nombre d'élus de 6 000 à 4 000, le comité préconiserait la création d'un conseiller territorial siégeant à la région et/où au département. Selon l'Association des régions de France (ARF), l'économie représenterait 0,36 % pour les régions et 0,73 % pour les départements. Le mode de scrutin uninominal serait préservé dans les zones rurales, tandis que le scrutin de liste serait généralisé dans les zones urbaines. Cette hypothèse suppose un redécoupage des cantons à l'intérieur de nouveaux arrondissements.


Huit métropoles aux compétences élargies. Le rôle des métropoles, au nombre de huit dans un premier temps (Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes, Nice, Strasbourg et Toulouse) devrait être renforcé. Elles bénéficieraient de pouvoirs élargis relevant jusqu'à présent des départements, notamment dans l'action sociale.


Voir la suite de l'article


Voir le site de la "commission Balladur"

Repost 0
Published by Le Monde - dans Politique
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 07:59


Le gouvernement n’a malheureusement pas pris la mesure des problèmes suffisamment tôt conduisant à une dégradation du climat social en Outre-Mer. Cela ne saurait cependant justifier les exactions ou violences commises en marge du conflit.

CAP21, parti fondateur du Mouvement Démocrate, présidé par l’ancienne ministre Corinne LEPAGE, espère que le Président de la République et le gouvernement sauront répondre aux difficultés conjoncturelles mais également structurelles qui handicapent le développement de l’Outre-Mer et fragilisent leur population.
Le projet de loi sur le développement de l’Outre-Mer présenté en conseil des ministres l’été dernier doit être profondément revu.
L’Etat doit ainsi accompagner les investissements dans des projets qui favorisent les circuits courts de production en substitution aux importations ou qui visent à réduire la dépendance énergétique (transports, production d’énergie renouvelable, maîtrise de la demande en électricité), mettre en place des allègements de charges sociales permettant de les répercuter sur les prix de vente des produits et services de première nécessité, mettre un terme aux situations de monopoles.
CAP21 demande également que le bénéfice de la défiscalisation dans le logement privé et social soit conditionné au respect des normes environnementales notamment énergétiques (à minima chauffe-eau solaire dans les nouvelles constructions) et que les collectivités territoriales accentuent la revitalisation des centres urbains en développant les transports urbains dans les agglomérations et en soutenant le commerce de proximité plutôt que le mitage commercial en périphérie.
C’est ainsi à un Plan de Développement Durable que CAP21 appelle, qui préconise notamment l’objectif d’autonomie de production électrique, l’ouverture sur l’extérieur, les créneaux à forte valeur ajoutée, l’investissement dans des domaines créateurs d’emplois (énergies renouvelables et maîtrise de l’énergie, transports, logistique, TIC, écotourisme…).


Eric DELHAYE, Président délégué de CAP21


Benoit CHAUVIN, Délégué national Outre Mer

Repost 0
Published by CAP21 - dans Politique
commenter cet article
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 08:15

Corinne Lepage


Corinne Lepage est née en 1951. Elle est diplômée de Sciences Po Paris,  et est titulaire d'un DES de droit public et de sciences politiques, ainsi que d'un Doctorat d'État en droit public.  Elle débute dans l'enseignement supérieur en 1974 et enseignera tour à tour les droits administratif, de l'environnement, de l'urbanisme et des collectivités territoriales à Metz,  Paris l, Paris XII et à Sciences Po de jusqu'en 1994.

Dès 1978, elle est avocate à la cour de Paris, et associée du cabinet Huglo Lepage & Associés Conseil depuis 1989. Présidente de la Commission de réglementation au Conseil national du bruit (1989-1993), elle est adjointe au Maire de Cabourg de 1989 à 1995, tout en ayant une activité de conseil auprès de collectivités publiques pour les questions de droit public et en environnement industriel. A ce titre, elle a participé au procès dans l'affaire des catastrophes de l'Amoco-Cadiz puis de l'Erika.

Elle devient membre de la Commission "écologie et actions publiques" (1991-1992), de la commission d'audit du droit de l'urbanisme (1992) puis de la Commission de codification du droit de l'environnement (1993-1994). Première adjointe au Maire de Cabourg depuis 1995, elle a été ministre de l'Environnement (1995-1997) où elle a notamment fait voter la loi sur l'air. Elle a été candidate aux élections présidentielles de 2002 et 2007.

Elle a contribué à créer le Mouvement Démocrate (Modem) avec François Bayrou  en 2007. Elle a été chargée en 2007 d'une mission sur la gouvernance écologique suite au Grenelle de l'Environnement. Tout en restant Présidente de CAP21, elle est, en tant que Vice-Présidente du Modem en charge de l'élaboration du programme.

Elle a été auteur ou coordonnatrice de nombreux ouvrages en lien avec l'environnement et la politique dont récemment : Santé & Environnement : l'abécédaire (2005), Ecoresp2, pour un new deal écologique (2006), Et si c’était elle, roman de politique fiction (2006), Constitution pour une nouvelle République (2006).

Olivier Henno co-listier :

Il est né en 1962 à Roubaix. Il a en charge les mandats multiples suivants  :

Elu en 2001 (au premier tour), Maire de Saint André-lez-Lille (11 000 hab), Conseiller Général du Nord, canton de Lille-Ouest, membre de la commission permanente du Conseil Général du Nord, Conseiller Communautaire à Lille Métropole Communauté Urbaine,  Président du SIVOM Alliance Nord-Ouest


Il est un des premiers vice-présidents mis en place par Martine Aubry de la Communauté Urbaine de Lille  depuis Avril 2008  en charge du  "Vivre ensemble". Il supervise, à ce titre,  les vice-présidences Culture, Sport, Tourisme et Handicap de la Communauté Urbaine de Lille Métropole.


Sur le plan politique, il est Président de l’UDF Nord, Membre du Conseil Exécutif de l’UDF. Membre du Conseil d’Administration de l’Association des Maires de France, Président du Modem du Nord.

NdlR : La circonscription Nord-Ouest comporte les 4 régions suivantes : Basse-Normandie, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie : 12 sièges sont à pourvoir au total.





Repost 0
Published by M.E. - dans Politique
commenter cet article

Partenariats

CAP21 Nord Pas-de-Calais participe aux collectifs  régionaux :

- Sortir du Nucléaire,

- Contre l'exploitation des gaz de couche.

  • A Lille au Collectif "Place aux piétons et pour la mobilité douce"  pour une piétonnisation de la Grand Place de Lille dans un contexte de mobilité incitant à l'utilisation de transports doux (marche, vélo,...).
  • A Lesquin au Collectif "Lesquin Objectif 0,6" dans le cadre d'un combat des habitants pour une meilleure protection vis à vis des ondes électromagnétiques.

 

Lecture recommandée

CAP21 NORD PAS DE CALAIS vous incite à lire ces revues de grande qualité :

Revue-Durable-CH-.gif

 

 

Alternatives Economiques